Covid-19 : La représentante de l’OMS déclarée persona non grata en Guinée équatoriale

Banniere CBG

Les autorités équato-guinéennes ont demandé officiellement à la Représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Guinée équatoriale de quitter leur pays. Pour cause, Dr Triphonie Nkurunziza est accusée d’avoir falsifiée les données relatives au coronavirus en gonflant le bilan des cas positifs dans le territoir Equato-Guinéen.

A cet effet, « le ministère des Affaires étrangères et de la coopération de la Guinée équatoriale a l’honneur de demander au bureau régional de l’OMS pour l’Afrique de mettre un terme aux fonctions du Dr Triphonie Nkurunziza (..) et de veiller immédiatement à son départ de Malabo ».

A en croire un responsable du bureau des Nations unies à Malabo, capital dudit pays, « le gouvernement a demandé qu’elle parte, nous avons reçu un procès-verbal dans ce sens, elle est accusée d’avoir falsifié les données de Covid-19 ».

« Nous n’avons pas de problème avec l’OMS, nous avons un problème avec la représentante de l’OMS à Malabo », a-t-il précisé.

Selon les chiffres officiels locaux, la Guinée équatoriale compte 1 306 cas de coronavirus et 12 morts, rapporte lefigaro.fr

Mais à quoi ça sert cette pratique vraiment ?

Aissata keita pour oceanguinee.com

Réagir