Assassinat de George Floyd : Le « pape » François déclare que le racisme est un péché

Banniere CBG

Le pape François a aujourd’hui rompu son silence sur la mort de George Floyd, priant pour tous ceux qui ont été tués par le « péché du racisme » et condamnant les protestations violentes « autodestructrices » à travers les États-Unis.

Le pontife a déclaré que « nous ne pouvons pas tolérer ou fermer les yeux sur le racisme » en consacrant toute la partie anglophone de son audience hebdomadaire à la situation en Amérique.

Mais il a également condamné la violence qui a suivi la mort de Floyd dans la ville de Minneapolis la semaine dernière, la qualifiant d’« autodestructrice et d’autodestructrice ».

« La violence n’apporte rien de bon, mais elle fait perdre beaucoup de choses », a ajouté François, avant d’appeler à la réconciliation nationale et à la paix.

Le pape François a qualifié la mort de Floyd de tragique et a déclaré qu’il priait pour lui et pour tous ceux qui ont été tués à cause du « péché de racisme ».

« Chers frères et sœurs des États-Unis, j’ai été témoin avec une grande inquiétude des troubles sociaux inquiétants qui ont agité votre nation ces derniers jours, à la suite de la mort tragique de M. George Floyd », a déclaré le pape lors d’une vidéo diffusée le 3 juin depuis le Vatican.

Aujourd’hui, je me joins à l’Église de Saint-Paul et de Minneapolis, et à tous les États-Unis, pour prier pour le repos de l’âme de George Floyd et de tous les autres qui ont perdu la vie à cause du péché de racisme.

Prions pour le réconfort des familles et des amis qui ont le cœur brisé, et prions pour la réconciliation nationale et la paix à laquelle nous aspirons.

« Nous ne pouvons pas tolérer ou fermer les yeux sur le racisme et l’exclusion sous quelque forme que ce soit et pourtant prétendre défendre le caractère sacré de chaque vie humaine », a déclaré le pape dans son discours prononcé depuis la bibliothèque du Palais Apostolique au Vatican.

« Dans le même temps, nous devons reconnaître que la violence de ces dernières nuits est autodestructrice et néfaste. Rien ne se gagne par la violence et tant de choses sont perdues ».

Source: Daily Mail,

Réagir