L’histoire retiendra que Le président américain Donald Trump « n’a pas eu un mot » pour le calvaire de George Floyd

Banniere CBG

L’histoire retiendra que c’est à un 25 Mai 2020 que George Floyd fut assassiné par 4 policiers blancs sous l’angle d’un racisme dénoncé partout dans le monde. Le jour même de l’Afrique. Mais l’histoire retiendra aussi que le président Américain Donald n’a dit aucun mot de compassion ou d’hommage à cette occasion.  

La mort de George Floyd, un afro-américain de 46 ans, lors d’une arrestation policière filmée et diffusée sur les réseaux sociaux le 25 mai, a très largement choqué aux Etats-Unis et entraîné des émeutes dans le pays. Des manifestations de soutien ont lieu dans le monde entier.

Le président américain Donald Trump « n’a pas eu un mot » pour le calvaire de George Floyd, a accusé le révérend Al Sharpton lors des obsèques, mardi au Texas, de cet Afro-Américain tué par un policier blanc.

Le président a parlé d’appeler les militaires en renfort » pour ramener le calme dans les villes secouées par des violences suite à ce drame, a relevé cette figure des droits civiques. « Mais il n’a pas eu un mot pour les 8 minutes et 46 secondes de ce meurtre policier« , a-t-il ajouté.

Donald Trump a-t-il vraiment un cœur ?

Donald Trump a initialement dénoncé une « mort triste et tragique » mais a depuis mis l’accent sur les violences des manifestants en marge des protestations contre le racisme et les brutalités policières.

Réagir