Politiques en Guinée : Ibrahima Bory explique pourquoi il est allé à l’UFDG

Banniere CBG

A un moment donné c’était très difficile pour moi de prendre parti dans la mêlée guinéenne. Durant des années j’ai observé et analysé. Après tout ma conclusion est que notre Guinée traverse des crises dans tous les secteurs. 

De 2007 à aujourd’hui nous avons combattu pour la bonne cause au prix de notre vie . Depuis les mouvements sociaux et syndicaux de 2007 à l’arrivée du FNDC , en passant par le 28 septembre, nous sommes plusieurs citoyens engagés qui ont été arrêtés, emprisonnés et même torturés pour vouloir manifester notre désaccord avec la manière dont notre pays est géré.

Notre pays manque de nos jours des patriotes qui mettent l’intérêt du pays en avant et c’est purement systémique sans espoir.

Nonobstant quelques progrès aujourd’hui depuis l’arrivée au pouvoir du Pr. Alpha Condé, j’ai conclu que le pays est dorénavant prit en otage par un clan mafieux et immoral.

Je me suis approché des petits partis politiques pour étudier une finalité du combat , j’ai constaté que beaucoup y vendent ne font que vende leurs illusions.

Dans un combat politique, la faisabilité des projets comptent beaucoup . La conquête du pouvoir évolue avec les réalités du terrain. Parmi tous ces partis politiques de Guinée j’ai trouvé que l’UFDG dispose un grand atout et une force pour tenir tête à ce pouvoir dictatorial. Loin d’être une marionnette, le président Cellou paraît constant et engagé dans la lutte.

Avec mon arrivée je pense pouvoir changer beaucoup des choses dans le parti, d’ailleurs un parti se refait tous les jours.

Je ne serai pas comme ces politiciens immoraux dépourvus de tout sens de responsabilité. Je serais de ceux qui rendront la lutte engagée et dépourvue de toute passion .
Il est temps que le pays change. Qu’il change systématiquement vers le bonheur. Qu’il change pour ses enfants qui n’ont jamais bénéficié de la richesse énorme de son sol et sous-sol.
Je souhaite que mon adhésion à l’UFDG soit une source de bonheur pour la Guinée, pour le parti et pour moi.

Pour finir j’aimerais vous informer que notre relation personnelle ne doit pas être affecté par ma position politique.

Ibrahima Bory Balde (Militant de l’UFDG)

Réagir