USA-La Cour suprême accorde à l’Administration Trump le droit de procéder à des expulsions rapides sans recours juridique

Banniere CBG

La Cour suprême a offert une grande victoire à l’administration Trump jeudi, en permettant l’expulsion accélérée de certains demandeurs d’asile, qui ne seront pas autorisés à plaider leur cause devant un juge fédéral.

Dans une décision à 7 contre 2 rédigée par le juge Alito (et comprenant majoritairement Breyer et Ruth Bader Ginsberg), les immigrants qui échouent à leur première demande d’asile seront éligibles à un renvoi accéléré, selon l’AP.

Cette décision concerne un Sri Lankais qui s’est introduit aux États-Unis en provenance du Mexique. Il a été rapidement arrêté, mais n’a pas réussi à convaincre les services de l’immigration qu’il serait en danger s’il était contraint de rentrer chez lui.

La haute cour a annulé une décision de la cour inférieure en faveur de l’homme, Vijayakumar Thuraissigiam, qui a été soumis à une procédure d’expulsion accélérée qui interdit aux personnes qui échouent aux premiers entretiens de demander une aide importante aux tribunaux fédéraux.

Depuis 2004, les fonctionnaires de l’immigration visent à expulser rapidement les immigrants sans papiers qui sont ramassés à moins de 100 miles de la frontière américaine et dans les 14 jours suivant leur entrée dans le pays. L’administration Trump cherche à étendre cette autorité afin que les personnes détenues n’importe où aux États-Unis et jusqu’à deux ans après leur arrivée puissent être rapidement expulsées. –AP

L’administration Trump soutient depuis longtemps que le système d’immigration est truffé d’abus et inondé de revendications sans fondement. Cela a été renforcé par la décision de jeudi, qui note que « En 2019, l’octroi de l’asile a suivi un constat de crainte crédible dans seulement 15% des cas ».

« La décision d’aujourd’hui limite la capacité du pouvoir judiciaire à remplir son devoir constitutionnel de protection de la liberté individuelle et démantèle un élément essentiel de la séparation des pouvoirs », a écrit Sotomayor.

Lundi, l’administration Trump a publié de nouvelles règles qui rendraient beaucoup plus difficile l’obtention du droit d’asile, qui entreront en vigueur après une période de 30 jours de consultation publique.

Source: Zero Hedge

Réagir