Des centaines de soldats nigérians démissionnent en raison du manque de ressources pour lutter contre les terroristes

Banniere CBG

Au moins 356 soldats combattant l’insurrection de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont écrit au chef d’état-major des armées du pays, Tukur Buratai, pour demander une retraite volontaire en raison de la « perte d’intérêt ».

Dans une lettre portant le numéro de référence NA/COAS/001, citant les Conditions de service harmonisées soldats / officiers / aviateurs (révisées) 2017, les soldats ont demandé l’autorisation de quitter l’armée nigériane en raison de leur moral bas.

SaharaReporters a largement rapporté comment les troupes nigérianes subissent des pertes massives aux mains des terroristes du Boko Haram en raison de l’absence d’un appareil de renseignement robuste et du manque d’équipement.

Certains soldats ont déclaré que cette situation est encore aggravée par le fait que l’armée ne leur offre pas une protection sociale suffisante, à eux et à leurs familles.

En juin, SaharaReporters a exclusivement rapporté comment un soldat et trois autres ont été enlevés à un point de contrôle avant le village de Gasarwa, à environ 40 kilomètres de la zone gouvernementale locale de Monguno dans l’État de Borno.

Le soldat et le policier, qui ont été exécutés dans une vidéo un jour après leur enlèvement, ont parlé de leur identité avant leur horrible assassinat.

L’armée nigériane n’a pas encore commenté ces exécutions à ce jour.

Aissata Keita pour oceanguinee.com

Source: Sahara Reporters

Réagir