Bilan partiel de la manifestation contre le troisième mandat de Ouattara : ‹‹ 03 morts, 78 blessés et une quinzaine de domiciles incendiés ››, selon Mme le préfet de la région

Banniere CBG
Les manifestations contre le troisième mandat du président Alassane Ouattara prennent de l’ampleur en Côte d’Ivoire, une signification directe pour son homologue guinéen quand les protestataires sont dans les rues de Conakry.
Le mouvement qui était presque très patient dans les premiers jours, devient maintenant très caustique face à la gouvernance de Ouattara où la première commune centrale qui est Yopougon, était en ébullition.
Des manifestants ont barricadé des voies dans des quartiers populaires comme Niangon, Lubafrique et Koweït, tôt ce jeudi 13 août 2020. Plusieurs manifestants se sont donnés rendez-vous dans les communes de port Bouët et celle d’Abobo tout en brûlant des pneus avec des pancartes hostiles au président Ouattara qui veut s’éterniser au pouvoir.
Abidjan n’est pas la seule qui est gagné par la ferveur populaire, l’intérieur du pays est aussi dans la danse, selon nos confrères du site ci.studio.opéra.com. Dans la même logique, on apprend également que la ville de Zouan-Hounien dans l’ouest Montagneux en mouvement dit NON à un troisième mandat du président Ouattara. À Bonoua, Sikensi, Zuenoula, les opposants au 3e mandat sont déterminés à en découdre avec les forces de l’ordre.
Le bilan partiel des affrontements à Daoukro au soir du mercredi 12 août selon Mme le Préfet de région : 03 morts, 78 blessés, une quinzaine de domiciles incendiés et des dizaines de magasins pillés et incendiés. Les manifestations perturbent le trafic routier ,les voyageurs en provenance et en partance via l’axe autoroute du Nord sont bloqués et ne peuvent pas avancer dans leur trajet, rapporte ce site d’information ivoirien. 
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir