« Le jeune Oumar Sylla (Fonike Mengue) pourrait recouvrir sa liberté ce jeudi » Me Beavogui

Banniere CBG

Me Salifou  Beavogui a salué cette initiative de Me Mory Doumbouya avant d’annoncer que certains de ses clients, comme Oumar Sylla “Foniké Mengué”, pourraient bientôt être libérés. Pour Me Salifou Béavogui, le jeune Fonike pourrait recouvrer sa liberté dès ce jeudi, nouvelle journée d’audience de son procès.

Je me réjouis très sincèrement de la visite du ministre de la Justice garde des Sceaux à la maison centrale de Conakry, particulièrement pour rencontrer nos clients et s’enquérir de leurs conditions de détention. Connaissance un peu l’homme, je ne m’étais pas trompé en disant qu’il n’a sauté aucune étape et je sais qu’il a la maîtrise de la situation. Surtout, je me réjouis de la présence de Monsieur le bâtonnier à ses côtés qui représente la corporation. De façon générale, je suis très content et je pense que les choses vont s’améliorer“, a-t-il déclaré lors d’un entretien téléphonique avec Ledjely.com.

Parlant du sort de ses clients détenus à la maison centrale, Me Salifou Béavogui souhaite que leurs dossiers soient examinés rapidement. “Saikou Yaya Diallo par exemple pouvait être libéré depuis près de deux mois parce qu’il a toutes les décisions qui ordonnent sa remise en liberté. Mais suite à un pourvoi, nous sommes  obligés de nous transporter devant la Cour suprême ; et en septembre, nous allons le faire. Foniké Mengué  retourne demain (jeudi 13 août) devant le juge. Donc, nous pensons que demain il pourrait recouvrer sa liberté. C’est notre souhait qu’après le procès demain qu’il soit libéré. Quant à Boubacar Diallo “Grenade”, il a été condamné par le tribunal de Dixinn. Nous avons relevé appel, le dossier se trouve devant la Cour d’assises de Conakry et nous estimons qu’à la reprise, vraiment, il pourrait être jugé et libéré parce que véritablement il est victime d’arrestation et de détention arbitraire“, a-t-il expliqué.

Mais globalement, je me réjouis sincèrement de cette visite (dans la prison) qui prouve que le ministre de la Justice a le souci de l’application du droit, le bon droit, dans notre pays et qu’il se préoccupe des règles de liberté de détention. Cela me rassure davantage“, a conclu Me Salifou Béavogui. Rapporte nos confrères du djely.com

Alas Toure

Réagir