Un diplomate américain à Ouattara : ‹‹ la décision de se présenter à un troisième mandat est une violation de la constitution ››

Banniere CBG
La côte d’Ivoire est de nouveau à un niveau de risque d’être feu et le président  Alassane Ouattara qui sortait d’une grande porte, est devenu l’ennemi juré de la constitution ivoirienne pour mourir président. Même si la France et d’autres pays sont pour le moment sourds face à cette situation, l’ancien sous-secrétaire d’État américain aux affaires africaines, Herman Jay Cohen, s’est prononcé sur la décision du président Ouattara.
Pour le diplomate américain, Cohen, la décision du président sortant ivoirien de se présenter à un troisième mandat est une violation de la constitution. ‹‹ En Côte d’Ivoire, la décision du président Ouattara de se présenter à la présidence est clairement inconstitutionnelle ››.
Le diplomate américain a aussi signifié que la constitution de 2016, en l’état actuel des choses, empêchait le président Ouattara de se présenter à nouveau. Ainsi, donc pour Cohen, il ne serait pas question d’un premier mandat d’une troisième république mais d’une violation de la constitution comme Alpha Condé et Ouattara se cachent derrière ce rideau pour s’octroyer un troisième mandat.
‹‹ La nouvelle constitution de 2016 limite les présidents à un maximum de deux mandats. La nouvelle constitution ne prévoyait pas d’exemption pour le président au pouvoir au moment de son adoption ››, a dit ce diplomate avec toute une colère.
Pour un rappel, l’Afrique est devenue pour ses présidents un empire pour s’éterniser d’ailleurs au pouvoir. Si Ouattara fait face à son peuple, Alpha Condé lui, reste derrière le rideau pour mettre fin aux suspenses dans le pays, sans quoi il ira ou pas aux élections même si il est soupçonné de briguer un troisième mandat en s’appuyant sur la nouvelle constitution.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir