Mutinerie ce Mardi matin au Mali contre le pouvoir du président IBK

Banniere CBG

Une situation confuse ce matin du Mardi à Bamako. Des Bruits de bottes et des engins mécanique militaire règnent depuis ce matin alors que le personnel de l’administration publique,  les banques,  les marchés et  les espaces publics sont fermés.

D’après l’ambassadeur Norvègien, des soldats maliens se sont mutinés mardi aux abords de Bamako. Le camp militaire de Kati (camp Soundjata) d’où était parti la déstabilisation contre le président Amadou Toumani Touré (ATT) en 2012 est en ébullition . Plusieurs ministres et généraux arrêtés. Suivez la situation de minute en minute.

« L’ambassade a été informée de la mutinerie au sein des forces armées et des troupes sont en route pour Bamako. Les Norvégiens doivent faire preuve de prudence et rester de préférence chez eux jusqu’à ce que la situation soit clarifiée », conseille l’ambassade.

Le nouveau président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, aurait été arrêté. Tout comme le ministre malien de l’Economie et des Finances,  Abdoulaye Daffé , arrêté tôt ce matin par des hommes armés.

« Oui, mutinerie. Les soldats ont pris les armes », a déclaré de son côté une source au sein des services de sécurité.

10:50: L’état-major des armées sous le contrôle des militaires de la garde nationale conduits par  le colonel Sadio Camara, l’ancien directeur du Prytanée, l’école militaire de Kati.

11h:00: Des véhicules militaires convergent devant le département de La Défense. L’ORTM (Télévision nationale)a été évacuée pour raison de sécurité mais son signal n’est pas coupé.

En attendant, un calme précaire règne a Bamako.

Nous y reviendrons…

Aminata Maiga pour oceanguinee.com

Réagir