Présidentielles du 18 octobre en Guinée : les montants fixés pour la caution et le budget de la campagne seront connus aujourd’hui

Banniere CBG

Au sortir d’une réunion de la commission financière pour la  présidentielle du 18 octobre prochain, tenue hier lundi 17 août 2020 à Conakry, le numéro un (1) de la CENI a annoncé que les montants fixés pour la caution et le budget de la campagne seront connus ce mardi 18 août 2020.

A l’entame de ses propos, le président de la CENI a déclaré : “ Nous avons reçu la désignation de 33 partis politiques qui se sont manifestés auprès de la CENI. Aujourd’hui, la réunion les a conviés et nous avons eu à l’ordre du jour trois points. Le premier point s’était de leur parler du contexte juridique, notamment quels sont les principaux textes qui encadrent la question de fixation de la caution, mais aussi le plafonnement du budget de campagne. Le deuxième point a porté sur la caution. Et pour fixer la caution, il y a des paramètres sur lesquels on devrait échanger, notamment l’environnement socioéconomique… Quand vous prenez les élections de 2010, la caution était à 400 millions de francs guinéens ; en 2015 à 800 millions. On a eu des échanges avec les partis politiques. Sur cette question, il y a eu des tendances. Certains qui pensent que la caution doit être réduite par rapport à la première caution de 2010, c’est-à-dire moins de 400 millions. Certains pensent qu’il ne faut pas forcément augmenter, qui sont au tour de 500 à 600 millions. Mais il y a dautres qui pensent qu’il faut aussi l’augmenter jusqu’à hauteur d’un milliard”.

En sa qualité du premier responsable de l’institution qu’il dirige, il lui revient de droit de prendre la décision finale a-t-il souligné : “ La CENI n’a pas pris de décision. En ma qualité de président, on dit que je dois valoir prendre une décision. Donc d’ici demain une décision officielle sera prise en la matière pour fixer le montant de la caution ainsi que le plafonnement du budget de campagne. Nous avons profité de cette occasion de rappeler aux partis politiques qu’ils doivent connaître aussi les exigences juridiques ou les contraintes liées au budget de campagne. Ils doivent déposer les rapports au niveau de la Cour des comptes qui doit faire un contrôle. On a aussi parlé du plafonnement où on a eu des échanges et des rappels par rapport aux élections passées qui se chiffraient autour de 7 milliards de francs guinéens. Certains partis politiques ont demandé que ce montant soit rehaussé, c’est-à-dire que ça dépasse la barre de 7 milliards compte tenue des dépenses qu’ils auront à effectuer… Nous avons écouté le plaidoyers des uns et des autres, la décision (là aussi) sera prise demain mardi” c’est-à-dire aujourd’hui. 

Le montant d’un milliard sera-t-il retenu ?

Hassane Diallo pour oceanguinee.com

Réagir