Afrique-Coopération : la Guinée-Bissau va construire un nouvel aéroport en collaboration avec la Turquie

Banniere CBG
En collaboration avec ‹‹ l’agence Ecofin ››, le pays d’Umaro Sissoko Emballo va se doter d’un nouvel aéroport international, construit par la Turquie. Cet accord a été signé le 10 septembre à Bissau entre les deux pays partenaires. D’ailleurs, elle fera une modernisation et couvrira l’aéroport actuel de la capitale de l’ouverture d’une ligne par Turkish Airlines.
Le secteur des transports aériens sort gagnant de la nouvelle page de rapprochement diplomatique qui s’ouvre entre la Guinée Bissau et la Turquie. Le géant eurasiatique s’est engagé à construire un nouvel aéroport international à Bissau. C’est une annonce qui a été faite dans la journée du jeudi par Suzy Babosa, ministre des affaires étrangères à l’issue d’une visite d’amitié de son homologue Mevlut Çavusoglu. Une visite qui a connue la signature d’un accord coopératif dans plusieurs secteurs signalés.
Sur le terrain des infrastructures aéroportuaires, la Turquie a l’expérience en la matière dans la sous-région, pour avoir récemment construit l’aéroport international de Dakar Blaise Diagne au Sénégal et modernisé l’aéroport international de Niamey au Niger, ont-ils dit dans leur pacte sur la page du ministre des affaires étrangères.
En attendant le plan détaillé du projet, la Turquie va accompagner cette petite nation lusophonique d’Afrique de l’Ouest dans la modernisation de l’aéroport Osvaldo Vieira. Inauguré en mai 1955, c’est actuellement la seule plateforme internationale de la Guinée Bissau qui est en marche.
En vertu de l’accord, Turkish Airlines ouvrira également une route directe entre les deux pays. Aucun détail ne filtre pour le moment sur la date de lancement et la fréquence des vols qui suivront. Avant la pandémie de la Covid-19, la compagnie turque desservait 39 pays africains. Son réseau mondial comprenait 323 aéroports internationaux dans 127 pays differents en Afrique, selon une base portuaire en Guinée-Bissau.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir