Un projet humanitaire lancé pour aider l’artiste Binta Laly Sow à avoir sa propre maison

Banniere CBG

Un ToitPourBinta, est un projet initié par Alimou Sow, communicant professionnel et blogueur, et Abdoulaye Sadio Diallo, journaliste reporter d’images  à la chaîne de télévision privée Espace,  pour  épauler l’artiste Binta Laly Sow, 75 ans, qui vit dans la précarité après plus d’un demi-siècle de carrière musicale.

Auteure de cinq célèbres albums, Binta Laly Sow, vedette de la musique pastorale guinéenne qui a commencé la musique à l’âge de 14 ans, n’a pas su profiter matériellement de son formidable talent musical. Au bout de 50 ans de carrière, la chanteuse à la voix suave ne figure pas sur la liste des anciennes gloires du pays.

‘’En dépit de sa très longue carrière et sa contribution inestimable au rayonnement de la musique traditionnelle guinéenne, cette vedette vit aujourd’hui dans le dénuement presque total. Elle ne possède ni de maison propre, ni même des moyens de déplacement. A plus de 75 ans, elle chante encore dans les cabarets et lors des cérémonies de mariage pour vivre et faire vivre un entourage nombreux qui profite de sa générosité sans limites’’, déplorent Alimou Sow et Abdoulaye Sadio Diallo.

Ne pouvant pas rester les bras croisés, ils ont décidé de lancer un projet humanitaire en faveur de Binta Laly Sow pour l’aider à avoir un toit et une source de revenus durables pour vivre dignement.

‘’Pour minimiser les risques de l’investissement et faciliter la gestion, il a été décidé de créer un projet immobilier. Il consiste à acquérir une parcelle de terre en banlieue de Conakry pour construire un bâtiment à loyer de 70 mètres carrés. Ainsi, les frais du loyer lui seront reversés sur une période régulière. En fonction du montant des contributions au projet, une annexe au bâtiment principale pourrait être construite à l’usage de la bénéficiaire en séjour à Conakry’’, détaillent les initiateurs de la campagne de collecte des fonds.

Pour concrétiser ce projet, ils ont établi un coût estimatif minimal pour sa réalisation. Selon eux, ‘’le coût de réalisation du projet inclut les charges de mobilisation des fonds d’investissement, de l’achat du domaine, de la construction, de l’assurance risques du bâtiment, s’élève à un montant minimal de 350 millions de francs guinéens (GNF), soit environ 30.873 euros’’.

Le talent de l’auteur du tube à succès « Bhoulou Ndiouri »  sera mis à contribution pour mobiliser le capital nécessaire à investir dans la production d’un mini-album spécial de cinq titres (dont trois nouveaux et deux remixés), qui sera vendu à un « prix humanitaire » dans la ligne du projet.

Il est prévu d’organiser un concert dédicace ou un dîner-gala avec l’artiste pour vendre l’album et remercier les donateurs.

Pour donner l’exemple, Alimou Sow, auteur du livre « Ma Guinée Plurielle, chroniques d’une Guinée ineffable à partir d’un blog », entend acquérir son ouvrage vendu au prix normal de 260.000 GNF à moitié prix auprès de son éditeur, L’Harmattan Guinée. ‘’La méthode consiste donc à acheter le livre à 130 000 GNF et à le revendre au prix normal de 260 000 auprès d’un public sensibilisé sur le projet humanitaire. Ainsi, les 130 000 GNF recueillis serviront à financer le coût d’enregistrement des 5 titres du mini-album. Sur cette base, il faut donc vendre 115 livres au prix normal de 260 000 GNF’’, prévoit-il… Tout savoir sur le projet #UnToitPourBinta en cliquant ici

Réagir