Distribution des cartes d’électeurs : les membres des CADE formé à Coyah, un CIP tenu à Forécariah

Banniere CBG

Dans le cadre du lancement des opérations de distribution des cartes d’électeurs, les membres des 95 membres des commissions administratives de distribution des cartes d’électeurs (CADE) sont formés à Coyah. Aux dires de Mohamed Lamine Camara, président de la CESPI de Manéah, ladite formation se déroule sans difficultés majeures avec la participation effective de 4 membres par commissions dont un représentant du démembrement qui fait office de président, un représentant du district, un représentant du secteur et un représentant de la société civile locale.

D’après le président de la CEPI de Coyah, AlsenyTigana Bangoura, sa circonscription compte 3 Sous-préfectures et la Commune urbaine. M. Bangoura laisse entendre que les 95 commissions sont reparties en fonctions de la densité électorale. Par exemple, Manéah avec 22 districts pour de 1% de l’électorat du pays compte 45 CADE. Alors que la Commune urbaine en a 26, Wonkifond 16 et Khouriah 8.

« Dans le but de respecter les mesures barrières édictés par les autorités sanitaires du pays en cette période de pandémie, dans chacune des commissions, deux personnes ont été choisies pour la formation au compte de la commune urbaine et deux personnes choisies dans chacune des 3 CESPI comme formateur » explique M. Bangoura

Une sensibilisation de masse pour la distribution de la quasi-totalité des cartes d’électeurs à Forécariah

Les acteurs du processus électoral à Forécariah ont tenu leur (comité inter parties (CIP) ce jeudi 17 Septembre. Ledit comité qui a regroupé une trentaine de participants a connu la présence des représentants des parties politiques de la mouvance et de l’opposition, de la société civile, des agents de l’unité de sécurisation des élections (USSEL), de l’administration ainsi que des médias.

Le représentant de la mouvance à cette rencontre, Lansana Traoré, se dit satisfait de la qualité deséchanges. Pour lui, le message est clair. Les textes de loi ont été expliqués à la satisfaction de la mouvance. M. Traoré estime que si tous les acteurs jouent pleinement son rôle, on aura des élections transparentes, crédibles et apaisées. Pour cela, promet-il, la mouvance y est engagée.

Pour le représentant de l’opposition, Oumar KondelBarry, des bonnes paroles ont été ténues dans la salle à la satisfaction des participants. Il se dit optimiste quant au bon déroulement de la présidentielle à Forécariah. Notamment si les bonnes paroles ténues dans la salle sont traduites en actes concrets sur le terrain. M. Barry soutient que c’est le souhait de l’opposition pour la bonne réussite du processus électoral.

Et le missionnaire superviseur de la CENI, Pierre Kourouma d’insister sur la nécéssité de procéder à une vaste campagne de sensibilisation afin de permettre à la quasi -totalité des électeurs d’entrée en possession de leurs cartes d’électeurs.

« L’objectif du CIP est de permettre à Forécariah de passer une bonne opération de distribution des cartes d’électeurs. Le but est de voir, à la fin des 30 jours consacrés par la loi pour cette activité, 99,5% des cartes d’électeurs distribués » laisse entendre M. Kourouma assistant au département logistique de la CENI. Selon lui, pour cela, il faut une vaste campagne de sensibilisation des citoyens à travers tous les canaux possibles. Notamment dans les mosquées, dans les églises, à travers des crieurs publics, dans les marchés. Il n’a pas manqué de rappeler que conformément à la loi, sans carte d’électeur personne ne peut voter. 

Alhassane Barry

Réagir