Processus électoral : 75% des cartes d’électeurs distribuées en 11 jours

Banniere CBG

A la faveur de la deuxième réunion du La cellule technique de suivi du processus électoral (CTSPE), il ressort que 75 % des cartes d’électeurs en 11 jours.

L’annonce a été faite ce mercredi, 30 septembre 2020 par la CENI à travers la CTSPE présidée par Bakary Mansaré, par ailleurs vice-président de la CENI. Cette rencontre ténue au siège de l’institution sis au quartier cameroun dans la commune de Dixinn a connu la présence des représentants des partis politiques de l’opposition et de la mouvance ainsi que ceux de la société civile, des diplomates, de l’unité de sécurisation du processus électoral (USSEL) et des cadres du ministère en charge de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Plusieurs points dont le point sur les opérations électorales, distributions des cartes d’électeurs, statistiques et difficultés rencontrées étaient inscrits à l’ordre du jour.   

Au sortir de ladite réunion qui a duré plus de 2 heures, Bakary Mansaré souligne :

« Nous venons de sortir de la réunion de la cellule technique de suivi du processus électoral. C’est la deuxième réunion du genre qui réunie les partis politiques engagés dans le processus électoral. Ils nous ont fait le relevé des disfonctionnements constatés au niveau des différentes préfectures et communes de l’intérieur du pays. Et, il s’agit entre autres des problèmes liés à la distribution des cartes d’électeurs, les électeurs qui n’ont pas encore retrouvés leurs cartes d’électeurs et les problèmes d’éloignement des électeurs des bureaux de vote. Effectivement, des suggestions ont été apportées, des avis ont été donnés et des commentaires assez approfondies sur la question ont été faits. Ce sont ces suggestions là que nous allons au niveau de la CENI mettre en œuvre. La CENI a mis en place ici un dispositif qui va s’occuper de la vérification. Avec tous les cas qui vont s’avérer vrais après une vérification minutieuse, nous allons résoudre ces cas. »

Concernant la distribution des cartes d’électeurs, il dit que  la CENI a publié les statistiques. « Après 11 jours de la distribution des cartes d’électeurs, nous avons constaté qu’il y a eu un engouement. Cette opération de distribution des cartes d’électeurs a drainé la population vers les commissions de distribution des cartes d’électeurs. Sur le plan national, on se retrouve aujourd’hui à 75% de la distribution des cartes d’électeurs ». Il n’a pas manqué d’inviter les électeurs qui n’ont pas encore reçu leurs cartes d’électeurs à se déplacer vers les commissions de distribution les plus près.

S’agissant du vote des guinéens de l’étranger, il précise : «  Le vote des guinéens de l’étranger, il y a dix (10) pays qui ont donné un avis favorable pour le vote. Il y a deux (2) pays à l’étranger pour lesquels il n’y aura pas de vote parce que l’application de la recommandation demandait que tous les électeurs doivent passer devant les machines. Mais au Sénégal et l’Angola où les gens ne sont pas passés, il n’aura pas de vote. Il y a d’autres pays pour lesquels il y a eu révision, mais les autorités administratives nous ont dit qu’il n’y a pas d’autorisation administrative qui autorisait le vote dans ces pays. Ces pays sont au nombre de quatre (4). Il y a aussi neuf (9) autres pays pour les quels nous n’avons pas encore reçus de document administratif. Néanmoins, nous avons écritaux ambassades et à nos CEAMI qui vont envoyer encore des éléments qui vont constituer des fonds de dossier pour lesquels, s’il doit y avoir élection dans ces pays ou pas. Déjà, dans les dix (10) autres pays, nous avons placé le matériel électoral pour que les gens votent. Globalement, le processus se déroule correctement… »

Alhassane Barry

Réagir