Prochaine présidentielle Guinéenne : formation des formateurs des membres des commissions de réceptions et de transmissions des procès –verbaux

Banniere CBG

 

La CENI continue les derniers réglages avant le vote du 8 Octobre. Dans le but de faciliter la réception et le transfert des procès –verbaux (PV) issus des bureaux de vote, l’organe de gestion des élections met en place des commissions à cet effet. Afin de leur permettre de mieux assumer le rôle qui est le sien, l’OGE organise une série de renforcement des capacités. C’est dans ce cadre que 72 formateurs nationaux sont formés à Conakry ce mardi 6 octobre autour de plusieurs thèmes. Notamment : commission de réception des PV ; disposition à prendre et déroulement opérations de réception et de transmission des PV ; explication des fiches.

Le commissaire Daouda David Camara justifie cette initiative par le fait que lors des précédentes élections il a été constaté de longues files devant les commissions administratives de centralisation des votes (CACV). Sans oublier que les agents de bureau de vote commencent le travail à 6 heures du matin le jour j et les distances parfois très éloignées entre les BV et les lieux de centralisation. Tout cela, selon M. Camara posait assez de difficulté à la CENI.

D’où la création des commissions de réceptions et de transfère des procès- verbaux (CRTPV). Il a rappelé que cette année on a près de 15 milles BV sur l’ensemble du territoire national et chaque BV produit un PV. Il laisse entendre que dans chacune des Sous-préfectures il y aura une CRTPV pour faciliter le travail.

A rappeler que chaque CRTPV est composée de cinq personnes. Dont un représentant du démembrement qui fait office de président, un représentant de l’administration comme vice-président, un représentant de l’unité de sécurisation des élections (USSEL) et deux représentants des candidats en lice.


Alhassane Barry

Réagir