L’OMS fait volte-face : Elle demande aux dirigeants mondiaux de ne plus recourir au confinement pour lutter contre le COVID

Banniere CBG

Dans une réprimande stupéfiante à l’égard de la “science” et des “médecins”, des politiciens de la gauche et des bureaucrates carriéristes aux États-Unis et dans une grande partie de l’Occident, Evan Pentchoukov, de Epoch Times, rapporte que l’envoyé spécial de l’Organisation mondiale de la santé pour COVID-19 a exhorté les dirigeants mondiaux à cesser d’utiliser les confinements comme principale méthode de contrôle contre la propagation du virus du Parti communiste chinois (PCC), communément appelé le nouveau coronavirus.

“Nous, à l’Organisation mondiale de la santé, ne préconisons pas le confinement comme principal moyen de contrôle de ce virus”, a déclaré David Nabarro dans une interview diffusée le 8 octobre au quotidien The Spectator.

La seule fois où nous pensons qu’un confinement est justifié, c’est pour vous permettre de gagner du temps pour vous réorganiser, vous regrouper, rééquilibrer vos ressources, protéger vos professionnels de santé qui sont épuisés, mais dans l’ensemble, nous préférons ne pas le faire”.

[Note : Combien de temps avant que cette vidéo soit retirée par Twitter ?]

M. Nabarro a souligné les dommages collatéraux que les fermetures ont dans le monde entier, en particulier parmi les populations les plus pauvres.

“Il suffit de voir ce qui est arrivé à l’industrie du tourisme, par exemple dans les Caraïbes ou dans le Pacifique, parce que les gens ne prennent pas leurs vacances. Regardez ce qui est arrivé aux petits exploitants agricoles dans le monde entier parce que leurs marchés ont été endommagés. Regardez ce qu’il advient des niveaux de pauvreté. Il semble que nous pourrions bien voir la pauvreté mondiale doubler d’ici l’année prochaine. Il semble que nous pourrions bien avoir au moins un doublement de la malnutrition infantile parce que les enfants ne reçoivent pas de repas à l’école et que leurs parents, dans les familles pauvres, ne peuvent pas se le permettre“, a déclaré M. Nabarro.

“Il s’agit en fait d’une terrible et épouvantable catastrophe mondiale”, a-t-il ajouté. “C’est pourquoi nous lançons un véritable appel à tous les dirigeants du monde : Cessez d’utiliser le confinement comme principale méthode de contrôle, développez de meilleurs systèmes pour le faire, travaillez ensemble et apprenez les uns des autres, mais souvenez-vous que les confinements ont une seule conséquence que vous ne devez jamais rabaisser, et qui est de rendre les pauvres beaucoup plus pauvres“.

Nous nous demandons combien de temps il faudra encore avant que l’OMS ne demande elle aussi la fin du port du masque ?

En fin de compte, comme l’a conclu Anderson, la seule façon pour la classe politique de “nous rendre sûrs” est que nous fassions le nécessaire pour nous rendre sûrs, ou aussi relativement sûrs que possible. Lorsqu’un virus est en train de se propager – comme c’est le cas la plupart du temps – nous faisons ce que nous pouvons pour l’éviter et faire ce que nous pouvons pour le traiter. En d’autres termes, nous faisons appel à la vraie science médicale, et non à ce que les classes politiques et les médias nous ont concocté.

Aube Digitale

Réagir