Vers la présidentielle du 18 octobre en Guinée: Des diplomates à la CENI

Banniere CBG

 

La CENI s’active pour les derniers réglages avant le scrutin du 18 octobre. Dans cette optique, plusieurs ambassadeurs et représentants d’institutions internationales ont été reçu au siège de l’institution, ce mercredi 14 octobre par le président de la CENI, Kabinet Cissé entouré des commissaires. La délégation conduite par le représentant résident du système des Nations-Unies, Vincent Martin, est composée entre autre des Ambassadeurs de la France, des Etats-Unis, de l’Union européenne, de la CEDEAO, du Japon, de la Fédération de Russie

Cette rencontre tenue loin des regards des hommes de médias a durée plus de 2 heures d’horloges.

Au sortir de ladite rencontre, M. Martin indique que « un groupe d’ambassadeurs a rencontré ce matin le président de la CENI et ses collaborateurs pour discuter du suivi de la mission conjointe CEDEAO, Union Africaine, Nations-Unies qui avait fait un certain nombre de recommandations. Notamment la recommandation numéro 14 qui portait spécifiquement sur les procès-verbaux de déclaration des résultats et pour les quelles il était important pour nous de savoir quelles actions étaient mises en place pour régler ce possible contentieux lié à ces procès verbaux ». Il déclare avoir eu des échanges très fructueux, très sincères, très francs qui nous ont permis d’exprimer nos préoccupations très clairement à la CENI. Mais aussi, ajoute-t-il, d’écouter le président de la CENI et ses collaborateurs nous expliquer quelles mesures étaient mises en place pour répondre à ces problématiques.

Pour le porte- parole de la CENI, le commissaire Mamady 3 Kaba, le président de la CENI et les commissaires de l’institution ont expliqué aux Ambassadeurs présents les dispositions du code électoral révisé. Puisque, selon lui, il y a des choses qui relèvent de la compétence de la CENI et il y a des choses qui relèvent de la compétence de l’Assemblée nationale. « Concernant par exemple le procès –verbal, ledit code indique en ses articles 83, 84 et 85 comment sont repartis les six feuillets du PV. La destination de ses six feuillets est clairement indiqué » soutient M. Kaba. Il ajoute : « Le premier destiné à la CACV, le deuxième au Président de la CENI, le troisième au  MATD, le quatrième et cinquième au démembrement de la CENI. Le dernier alinéa indique qu’une copie doit être remis aux représentants des candidats, cela pose problème et c’est une limite qui ressort de la loi».

Mamady 3 Kaba laisse entendre que par le passé la CENI donnait aux représentants des candidats des fiches de résultats pour remédier à cette insuffisance.

Alhassane Barry

 

Réagir