Scrutin du 18 octobre : la centralisation des votes commence bien à Dabola

Banniere CBG

 

Après le vote sans problèmes majeurs dans la circonscription électorale de Dabola, l’heure est à la centralisation des votes. Pour mener à bien cette opération essentielle du processus, la CENI et ses démembrements ont mis en place trois commissionsde réception et de transmission des procès verbaux (CRTPV) en plus de la commission administrative de centralisation des votes (CACV). Celles-ci siègentdans la commune urbaine au centre africain de formation et d’organisation pour le développement (CENAFOD) sis au quartier dabolakoro.

Là, l’observateur averti constate dès la rentrée de la cours la présence des trois CARTPV composée chacune de 5 personnes : 1 issu du démembrement de la CENI qui fait office de président, 1 de l’administration locale qui est vice-président, 1 de l’USSEL (unité spéciale de sécurisation des élections) et 2 issus des partis politiques en lice.

D’après Lamine Morodou Diakité, vice-président de l’une des CRTPV et secrétaire général de la Commune urbaine, chacune des trois commissions gère trois localités. Puisque, ajoute-t-il, Dabola compte 8 Sous-préfectures et la commune urbaine. Ceci étant, explique M. Diakité, la première commission est chargé de receptionné et de transmettre les PV de la Commune urbaine, des communes rurales (CR) de Tindoye et Arfamoussaya, la deuxième commission s’occupe des CR de Bissikirima, Konindou et NDema et la troisième commission gère les CR de Dogomet, Kankama et Banko.

Sur la méthode de travail desdites commissions, Lamine Diakité soutient que la mise en place de ces CRTPV facilite les opérations de centralisation. « D’abord la CRTPV reçoit les PV des mains des démembrements concernés, ensuite nous transmettons un PV à la CACV, un PV à la CENI, un PV au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD) et les deux autres aux démembrements », souligne M. Diakité. Il se réjouit du bon déroulement de cette opération.

La CACV, quant à elle a commencé à siéger depuis dimanche soir et pour le moment aucune anomalie n’est à signaler.
La question qui se pose est de savoir à quand l’arrivée de tous les PV dans la commune urbaine quant on sait que certaines CR sont très éloignées sans oublié l’état de dégradation poussé de certaines pistes rurales.

Alhassane Barry

Réagir