Kissosso plateau : les violences liées au genre poussent les citoyens à sortir sous les balles pour chercher des nourritures ( constat )

Banniere CBG

La problématique des violences ont des causes dommageables et néfastes. C’est une chose qui donne la chaire de poule et qui rend faible les populations. Ce qui, avec cette faim qui en témoigne depuis Kissosso plateau, une partie de la commune de Matoto.
Dans cette localité, tôt ce jeudi matin, la crise alimentaire accentue les inégalités faites aux familles en raison de leur genre. Les femmes ont moins accès aux marchés, des enfants qui pleurent , d’autres parents sortent et laissent leur vie dans la main de Dieu pour se chercher à manger. Cette violence poste électorale, maintient la dépendance dans cette zone pour accéder à la nourriture pour leur propre alimentation et celle de leurs enfants.

Par ailleurs, certaines familles déplacées de leurs foyers par peur, cherchent à quitter l’axe pour sauver la vie de leurs enfants. D’autres témoignent qu’elles ont été victimes des injures ethniques venant des forces de l’ordre, qui selon elles, s’attaquaient à leurs maisons, insultaient et qui détruisaient leurs biens dans leurs maisons.

‹‹ nous sommes victimes des injures ethniques de la part des agents des forces de l’ordre de sécurité. Ils s’attaquent a nos maisons, ils détruisent nos biens et s’en prennent à nos jeunes frères et éteignent nos ampoules pour nous faire du mal. Des policiers sont en complicité avec certains contre-manifestants pour détruire nos boutiques et nos maisons ››, nous témoigne un riverain.

 

Nous y reviendrons…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir