Violences post-électorales : Ousmane Gaoual désigne les magistrats et la CENI comme responsables de la mort de guinéens

Banniere CBG

Au cours de la conférence de presse animée par ANAD, Ousmane Gaoual, patron de la communication de l’UFDG  a porté un doigt accusateur sur la CENI d’être responsables des cas de morts enregistrés dans les violences dans le pays postélectorale. 

Lisons le :
« Les magistrats qui ont présidé les Commissions administratives de centralisation des votes (CACV) sont les premiers responsables des assassinats des enfants à l’occasion des manifestations. Il faudrait que les magistrats guinéens, déployés dans les 38 circonscriptions du pays, et le président de la CENI considèrent qu’ils sont à l’origine des assassinats des jeunes guinéens qui sortent exprimer leur mécontentement par rapport aux résultats qu’ils donnent. C’est sont eux les exécutants. Ce sont eux qui tuent les enfants dans les quartiers. La situation de notre pays exige de la Cour constitutionnelle et de chaque guinéen d’aller rechercher la vérité parce que la Guinée est au bord du précipice. Personne n’acceptera une vérité différente de celle exprimée par les guinéens dans les urnes. S’il y a des drames demain dans ce pays, quelle que soit la situation dramatique qui touchera notre pays, M. Cissé de la CENI et les magistrats dont les noms et prénoms sont connus porteront l’entière responsabilité des dérives dans notre pays. » a prévenu le responsable de la communication de l’UFDG.

Hassane Diallo

Réagir