Ousmane Gaoual tacle le procureur : ‹‹ ça c’est une manière cavalière ››

Banniere CBG

La déclaration du procureur Sidy Souleymane N’Diaye, n’ébranle pas Ousmane Gaoual qui est dans le collimateur dudit procureur.

A chaude réaction, le patron de la cellule de communication du l’UFDG a dénoncé l’attitude de SIDY Souleymane N’diaye tout en lui rendant compte de ce qui s’en suivra.

« Cette attitude du procureur n’est pas une attitude qu’on a souvent vu dans une République qui fonctionne normalement. Lorsque le procureur de la République a besoin de citoyens, de personnalités politiques connues, dont les adresses sont connues, qui ne sont pas des chefs de gangs, qui ne sont pas des criminels, il émet des convocations pures et simples. Entre la convocation et le mandat d’amener pour dire recherché activement, il y a quand même un schéma qui est assez long. Avant de dire que je recherche quelqu’un activement, il faut déjà le convoquer. Nous, nous sommes ici et nous répondrons devant n’importe quelle autorité de ce pays sur ce que nous faisons. Nous sommes des partis politiques agrées pour ça. Nous faisons des activités politiques et non des activités criminelles. Si le procureur estime que ce que nous faisons tombe sous le coup de la loi, qu’il nous adresse des convocations. Mais ça, c’est une manière cavalière qui ne le rend pas honorable. De toutes les façons, ce procureur n’a jamais rendu les honneurs à la justice guinéenne. Il est toujours en train de poser des actes qui soient de nature à ridiculiser les juridictions du pays. Il faut qu’il arrête cette manière de faire ! S’il a besoin des personnalités citées, ce sont quand même des personnalités politiques importantes dans le pays. Alors, qu’il convoque les gens et qu’il arrête de dire comme si on est en train de fuir ou bien comme si on était des chefs de gangs. Je pense que ça c’est irrévérencieux de sa part. Mais, nous aurons l’occasion de le lui dire de face. S’il a besoin de nous et qu’il a confié les enquêtes à un policier ou à un gendarme, mais qu’il nous adresse des convocations. On ira répondre devant la personne concernée. Si c’est lui qui a besoin de nous, qu’il nous convoque. Je pense que ce procureur n’a aucun respect pour la justice guinéenne et n’a aucun respect pour les institutions de ce pays. Qu’il arrête cela donc! », tacle l’opposant.

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir