Cellou Dalein qualifie de honte l’attitude du procureur Sidy N’diaye et accuse Alpha Condé de vouloir décapiter son parti.

Banniere CBG

A l’annonce du procureur de la République près le Tribunal de première instance (TPI) de Dixinn, le leader et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a annoncé ce mercredi que « les violences déclenchées par Alpha Condé pour faire passer son coup d’Etat électoral continuent de faire des victimes, notamment dans les rangs de l’UFDG. »

Avant de poursuivre en ces termes : « Après m’avoir séquestré à mon domicile, fait occuper par l’Armée mes bureaux et le siège de mon Parti et fait tuer par balles 48 personnes, le tyran a décidé de décapiter mon parti en se livrant à l’arrestation de ses dirigeants. Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah ainsi qu’Etienne Soropogui et Sékou Koundouno sont aujourd’hui dans le collimateur de Alpha Condé qui a déjà actionné sa justice à cet effet. » a-t-il souligner. 

Hassane Diallo

 

Réagir