Violences électorales en Côte d’Ivoire : Un bilan de 84 morts et plus 400 blessés

Banniere CBG

Le gouvernement ivoirien a pour la première fois depuis la fin du scrutin présidentiel du 31 octobre, publié le bilan des victimes des manifestations pré et post-électorales.

Selon le porte-parole du gouvernement ivoirien, 85 personnes ont été tuées, dont 34 avant l’élection, 20 le jour du scrutin, et 31 après l’élection, pour un total de 484 blessés.

Les victimes ont été répertoriées dans les localités telles que Dabou, Divo, Daoukro, Yamoussokro, Bougouanou et Toumodi où se sont déroulées des scènes de violences électorales.

Par ailleurs, ministre de la Communication a également annoncé que 225 personnes ont été interpellées.

Mais du coté de l’opposition un bilan estimé à une centaine de morts a été dressé parés le scrutin présidentiel, rapporte rfi.fr.

Aissata Keita

Réagir