Scandale de détournement en Guinée : la ministre Zenab Nabaya Drame citée dans une affaire de plus de 200 milliards de GNF

Banniere CBG

C’est un autre scandale qui vient de naître juste après la mise en place d’une commission d’enquête, sur les biens de tous les cadres du gouvernement d’Alpha Condé. Il s’agit bien de la jeune ministre, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.
Dans cette affaire, cette dame serait illustrée par la plus mauvaise des manières. Selons nos confrères du site guineenews, Zenab Dramé est accusé de détourner de plus de 200 milliards de GNF dans trois départements.

Avant de venir au poste de ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Zénab Dramé était d’abord, Directrice des affaires financières (DAF) au ministère de l’agriculture, mais aussi au ministère de la santé. D’ailleurs, partout où elle a mis pied, c’est le scandale de détournement qui cogne la tête et laisse des traces qui n’honorent pas la jeunesse guinéenne, puisqu’elle est accusée dans une affaire de détournement colossale dans ses différents départements.

« Pour l’organisation des examens nationaux au compte de l’année 2020, le ministère a demandé 27 milliards GNF. La ministre Zenab a majoré ce montant à 43 milliards de nos francs, soit une augmentation de 65,38% du montant initial. Pire, sur les 43 milliards GNF débloqués des comptes du Trésor public pour l’organisation des examens, elle n’a donné que 15 milliards GNF au chef service des examens et contrôle qui ne suffisaient pas pour l’organisation des deux semaines d’examens théorique et pratique. Elle a empoché toute seule et ses complices 28 milliards GNF au lieu de les retourner dans les caisses de l’Etat. Elle a laissé un déficit de plus de 100 milliards GNF quand elle était DAF au ministère de la Santé. Au ministère de l’Agriculture, l’équipe d’enquête a établi un montant de 56 milliards de francs guinéens subtilisé par Zenab Nabaya quand elle était DAF là-bas…», a révélé une source anonyme, selon des propos rapportés par Guineenews.

Cette même source affirme que tous les biens de la ministre ici en Guinée et à l’étranger ont été recensés et remis au président Alpha Condé qui aurait donné l’ordre de les vendre afin de rembourser à l’Etat l’argent détourné.

A l’annonce de la nomination de Zenab Nabaya Dramé, qui n’est âgée qu’une trentaine d’années, tout le monde était content de savoir que le président Alpha Condé fait la promotion de la jeunesse et de surcroît les femmes. Mais c’était comme célébrer victoire avant la fin du jeu, car c’est la première fois qu’une ministre de son âge est accusée d’un tel détournement.

Abd Akila pour Oceanguinee.com 

Réagir