Taxi moto: Circulation difficile dans la ville de Kamsar.

Banniere CBG

Face à la problématique de l’emploi des jeunes en Guinée, le phénomène  »moto taxi » prend de l’ampleur dans la ville industrielle de kamsar.

Des jeunes se tournent désormais sur cette activité pour faire face à leurs quotidiens.  Il n’est même plus rare de rencontrer des pères de familles dans cette activité, cherchant la  »popote journalière ». Mais cette activité n’est pas sans conséquence sur la sécurité routière. Des accidents parfois graves se font tout les jours ou presque.

L’immaturité de certains conducteurs et la complaisance de certains agents de police routière seraient pointé du doigt. Pour les piétons, traverser la chaussée demande beaucoup de vigilance et d’ingéniosité au risque de se faire renversé par une moto.
Face à cette situation, une mère de famille s’indigne : « les taxi maîtres ne roulent pas doucement. Ils font n’importe quoi dans la circulation c’est pour cela y’a trop d’accidents. » Avant d’ajouter : «  j’ai interdit mes enfants de traverser la route car même nous ont le fait avec difficulté. »
Cela s’ajoute à la dégradation très poussé de la chaussée entrainant ainsi assez de poussière…

Abdoulaye Souare

Réagir