Construction de Sheraton sur le terrain d’un opérateur sénégalais en Guinée : Khalifa Niass va trainer Alpha Condé en justice ( CCJA )

Banniere CBG
C’est un dossier que nous suivons avec toute vigilance médiatique dans le pays de Macky Sall. Il s’agit bien de l’homme qui ne fait pas d’aumône, au régime Macky. Selon nos oreilles, Niass s’apprête à trainer la présidence guinéenne devant la Cour commune de justice et d’arbitrage (CCJA ) d’Abidjan. D’ailleurs, il réclame près de 30 millions de dollars de dédommagements pour  » expropriation  » d’un terrain qu’il avait acquis dans la capitale guinéenne en 2008. Sur ledit site, se dresse aujourd’hui le luxueux hôtel qui est grand Sheraton de Conakry.
Ce terrain est situé dans un quartier gracieux de Kipé, qui lui aurait été acquis. Donc, Khalifa Niass à travers sa brillante entreprise ‹‹ Afrique investissement ››. A l’époque, il avait signé un contrat avec le palais Sékhoutoureya pour la construction de dix villas présidentielles.
Par la  la suite, le chantier avait été arrêté par le Gouvernement guinéen qui a évoqué un risque “sismique”. Mais les travaux auraient été relancés en 2010, avant que le Président Alpha Condé, venu au pouvoir, fasse raser les fondations des villas, selon les mêmes sources qui nous viennent de la Teranga.
La parcelle qui offre une vue sur la côte Atlantique est finalement attribuée au géant de l’hôtellerie Marriott, qui a déboursé près de 60 millions de dollars pour y construire le Grand Sheraton Conakry, inauguré en grande pompe en décembre 2016, en présence de nombreux officiels guinéens. Donc, face à cette attitude, Niass décide de trimballer le régime Condé en justice pour dédommagement. 
 
Dossier à suivre… 
 
Abd Akila pour Oceanguinee.com 
Réagir