Les communistes chinois considèrent les États-Unis comme une “puissance vaincue” dans la lutte contre la pandémie

Banniere CBG

Le régime communiste chinois semble de plus en plus triomphaliste à la suite de la destruction économique provoquée par la pandémie de coronavirus qui a pris naissance à Wuhan, en Chine.

“Le Parti communiste chinois, sous la direction de son chef, Xi Jinping, a promu l’idée que le pays est sur une trajectoire qui lui permettra de dépasser ses rivaux occidentaux”, rapporte le New York Times.

La propagande du Parti communiste chinois (PCC) caractérise les pays occidentaux, et les États-Unis en particulier, comme étant paralysés par le virus et les conflits internes – un général chinois à la retraite allant même jusqu’à qualifier les États-Unis de “puissance vaincue” dans la “lutte contre la pandémie”.

Le Times rapporte :

La Chine a éradiqué le coronavirus, dit le message, avec une détermination hors de portée des démocraties occidentales chancelantes. Pékin a distribué des vaccins produits localement à plus d’un million de personnes, malgré les inquiétudes des scientifiques quant à leur sécurité. L’économie chinoise s’est redressée, défiant les craintes d’un effondrement majeur causé par la pandémie.

“Dans cette lutte contre la pandémie, il y aura des puissances victorieuses et des puissances vaincues”, a déclaré ce mois-ci Wang Xiangsui, un colonel chinois à la retraite qui enseigne dans une université de Pékin. “Nous sommes une puissance victorieuse, alors que les États-Unis sont encore embourbés et, je pense, pourraient bien devenir une puissance vaincue”.

La direction ferme de M. Xi et du parti a valu à la Chine ses récents succès, affirment les journaux, les émissions de télévision et les médias sociaux.

“Il est temps de se réveiller de la foi aveugle dans le système occidental”, a déclaré un commentaire dans le journal China Education News, publié la semaine dernière. “Les combats partisans vicieux se sont aggravés dans certains pays occidentaux, les fissures sociales se sont creusées et une grave crise sociale se prépare”.

Le leader communiste chinois Xi Jinping “voit la Chine et les Etats-Unis comme étant enfermés dans une rivalité idéologique”, note le Times. Depuis son arrivée au pouvoir en 2012, il a appelé les écoles, les manuels scolaires et les sites web chinois à vacciner les jeunes contre les valeurs occidentales, ce qui pourrait éroder le régime du parti et la “confiance en soi culturelle” du pays.

L’article du Times a commencé par une description de la représentation artistique de Pékin de ce à quoi le monde ressemblera en 2098, où la Chine est présentée comme une “superpuissance de haute technologie dominante et les États-Unis sont humiliés”. Selon l’artiste, “les Américains [en 2098] ont embrassé le communisme et Manhattan, drapé de drapeaux arborant la faucille et le marteau de l’Union populaire d’Amérique, est devenu un quartier touristique pittoresque”.

L’artiste, Fan Wennan, aurait déclaré : “L’Amérique n’est pas ce royaume céleste représenté depuis des décennies. Il n’y a rien de spécial à ce sujet. Si vous devez dire qu’il y a quelque chose de spécial maintenant, c’est à quel point il peut être dérangé parfois”.

Source: Breitbart,

Réagir