Heurts à Washington : un mort lors du coup de force des pro-Trump au capitole

Banniere CBG

La cérémonie de certification de la victoire de Joe Biden au Congrès a été interrompue mercredi après que des manifestants pro-Trump ont pénétré dans l’enceinte. Les violences qui ont suivi ont fait une victime. Les forces de l’ordre ont désormais repris le contrôle du bâtiment.

Les violences au Capitole ont fait une victime. Alors que les forces de l’ordre ont repris le contrôle du bâtiment envahi dans l’après-midi par des supporters de Donald Trump qui contestent les résultats de l’élection présidentielle, la police a annoncé qu’une personne était morte. Il s’agit d’une femme, blessée par balle lors des heurts. Le chef de la police de Washington, Robert Contee, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’une enquête avait été ouverte, sans livrer aucune information sur les circonstances du drame.

Condamnation de la communauté internationale. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a dénoncé des « scènes honteuses » à Washington après l’irruption de manifestants pro-Trump dans le Congrès américain où se déroulait la cérémonie de certification de la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a de son côté condamné « une atteinte grave contre la démocratie ».

Joe Biden dénonce une « insurrection ». Le président élu a dénoncé une « insurrection » et appelé son prédécesseur à exiger face aux caméras « la fin du siège » du Capitole. Quelques minutes plus tard, Donald Trump a publié une vidéo sur Twitter, appelant ses partisans à « rentrer chez eux ».

La Garde nationale appelée en renfort. Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des affrontements entre les assaillants et la police. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés et des armes dégainées pour tenter de disperser les intrus. Après que la cérémonie a été interrompue, la Maison Blanche a annoncé l’envoi sur place de militaires de la Garde nationale pour tenter de rétablir l’ordre dans la capitale fédérale.

Des élus dénoncent une tentative de coup d’Etat. « Nous assistons à une tentative de coup d’Etat encouragée par le criminel de la Maison Blanche. C’est voué à l’échec », a tweeté le représentant démocrate William Pascrell, en faisant référence à Donald Trump. « Il ne s’agit pas d’une manifestation. C’est une tentative de coup d’Etat », a de son côté estimé l’élue démocrate Diana DeGette, en dénonçant « l’anarchie fomentée par notre propre président ».

Couvre-feu à Washington. La maire de Washington, Muriel Bowser, a annoncé l’instauration d’un couvre-feu à partir de 18 heures (minuit, heure de Paris). Il doit durer jusqu’à jeudi matin à 6 heures (midi, heure de Paris), a annoncé Muriel Bowser dans un communiqué publié sur Twitter, en précisant que les travailleurs essentiels ainsi que les journalistes en étaient exemptés.

Franceinfo

Réagir