TPI de Dixin : “ J’ai parlé du chef de l’État et je vais lui demander pardon à travers un écrit.” Madic100

Banniere CBG

Au TPI de Dixin ce matin, le procès de Mamadi Conde , alias Madic 100 poursuivi pour “menaces, injures, atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, xénophobie, incitation à la révolte” s’est ouvert après 4 mois de détention.
Appelé à la barre, Mamadi Conde a reconnu en partie les faits qui son reprochés.
Lisons – le à propos : 

“ Il y a des faits que je ne reconnais pas. oui j’ai fais beaucoup des vidéos dans l’intention de conscientiser le peuple. C’est mon opinion. Depuis le Canada je lutte contre le racisme et j’ai mené le même combat en Guinée. Il y a de ces vidéos que j’ai faite. Le Général Bafoe lors de mon troisième jours de détention à la DCPJ m’avait demandé pourquoi j’ai fais ces vidéos,c’est la même réponse que j’avais donné, parce qu’ il m’avait dit ce jour que je l’ avais attaqué et je lui ai dit j’ai tord excusez moi. J’étais fâché et frustré, c’est pourquoi j’ ai réagi ainsi. Si je reprends le même combat, je n’ ai pas à réagir ainsi. J’ai parlé du chef de l’État et je vais lui demander pardon à travers un écrit. J’ai tord, je demande pardon à tout guinéen qui est touché ou vexé, ce n’était pas intentionnelle.
C‘est une histoire, il y a de cela 20 ans, je viens d’une famille Rpgiste. J’ai grandi dans la violence et l’oppression. Après que le président Alpha Condé avait été attaqué un jour, ils sont venus pour arrêter mon père. Une de mes sœurs était décédée, ce jour-là et j’étais visé aussi dans cette affaire, ce qui m’avait poussé à quitter la Guinée pour le Mali et ensuite direction le Canada.
En 2013 aussi
, on avait même proposé le poste de préfet à mon père et je lui ai dit de ne pas se mêler de la politique.” 

Un témoignage qui pour bon nombre des présents est venue du cœur, donc sincère.  Mais pour le procureur Sidy Souleymane N’ Diaye, ce témoignage ne concerne que l’accusé Madic 100.
Il réagit en ces termes :«votre remord ne nous intéresse pas, au moment venu, nous le ferons savoir dans les réquisitions »

Avant de poser les questions suivantes à l’accusé  : Pourquoi vous avez dit que les peuls sont opprimé ?
D’une manière courte, Madic réponds
c‘était ma perception de voir les choses.» 

Pourquoi vous avez changé d’ avis?
Madic réponds : 
J’ai appris beaucoup de choses en deux mois. J’ai fais une prise de conscience, je suis Mamadi Condé à la différence de Madic 100 frontières. J‘ai reculé en arrière de deux pas. Si on me demande de recommencer, je ne vais pas recommencer ni suivre le même chemin et refaire les mêmes erreurs durant le restant de ma vie…»
Continuera – t-il son militantisme politique dans les rangs de l’UFDG ? Reviendra t’il au RPG ou arrêtera t-il la politique après sa sortie ? Sont là les quelques questions que posent déjà certains citoyens présents.

A suivre

Hassane Diallo

Réagir