Covid19 au Sénégal : la situation actuelle qui suit des morts inquiète les médecins

Banniere CBG

Le Sénégal se trouve dans une situation très critique face à la pandémie de Coronavirus. C’est dans la même logique que l’association des médecins urgentistes ont mis en garde l’État face à l’augmentation des cas graves et des décès sur la Teranga. Pour eux, le virus se propage a vive allure dans les régions de Dakar, Thiès, Diourbel, Saint-Louis et a Kaolack. D’ailleurs, l’organisation appelle l’État sénégalais a redoubler de vigilance dans le respect des mesures barrières, et souligne dans sa déclaration, ‹‹ l’épuisement » des personnels soignants affectés dans les centres de traitement.

Face à la montée de cette pandémie maudite, Khady Fall, médecin anesthésique et réanimateur de l’hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye, à reconnu que le virus fatigue chez nos confrères de SENEGO.COM.

« On n’est vraiment épuisés. On a commencé depuis le mois de mars et jusque-là il n’y a pas eu de repos. Il n’y a pas eu de répit. Mais c’est obligatoire de tenir en fait, devant la menace de morts ou de détresse respiratoire », a-t-il déploré.

Selon les médecins, dans la région de Matam, Nord-est du pays, le centre de traitement ( CTE ) d’Ourossogui accueille les cas graves et dépose de cinq lits de réanimation. Pour eux, les services sont sous pression.

« C’est très difficile, notamment avec un effectif minime », ont-ils constaté. Selon N’diaye Diop, le personnel tourbe dans les différents services hospitaliers ‹‹ au’jourd’hui aux urgences, demain au CTE car il n’y a pas que la Covid, les autres urgences sont là et il faut les gérer ».

Dans le même appel, les médecins urgentistes du Sénégal veulent rappeler aux gens qu’ils sont sur le terrain, et qu’ils y sont avant même d’arriver à ce moment critique c’est pourquoi disent-ils ‹‹ peut-être qu’on ne pourra plus prendre en charge les patients qui viendront. Donc on préfère prévenir », explique Dr. Corrine Tchania.

L’État sénégalais a-t-il été irresponsable face à cette situation ? C’est la question que les observateurs sénégalais se posent. Face à des menaces, aucun communiqué n’est pour le moment fiable. Des gens n’écoutent plus l’État, et se fichent de cette décision. 

Dans certains quartiers comme Grand Yoff et Thiès, certains citoyens refusent de comprendre le fait que le gouvernement s’en fiche du peuple. Alioun N’diaye qui est citoyen de cette localité n’a pas tardé à condamné cette attitude du gouvernement sénégalais. 

‹‹ l’État est faible. Faible devant certains opérateurs culturels. Y’a des danses, soirées partout dans toutes les boîtes au Sénégal. Il suffit juste de sortir pour le savoir. Il serait inadmissible de comprendre que cet état serait capable de voir tout ça et laisser c’est comme si de rien n’était. Il faut aller à Touba, aucune mesure n’est respectée. C’est pourquoi cette bêtise s’étale aujourd’hui dans toute la Teranga ››, dénonce Alioun N’diaye qui a accepté d’intervenir. 

Par ailleurs, Moussa Diop lui, en énergie accuse Macky Sall d’être responsable de ce qui arrive aujourd’hui aux sénégalais. 

‹‹ Macky est responsable de ce qui nous arrive. Il prépare son troisième mandat, lui-même ne respecte pas les gestes barrières. Nous devons savoir que nous sommes abandonnés aujourd’hui au pays. Le Corona tue a Touba, dans tout le Sénégal. Macky nous à dans l’erreur ››, souligne Moussa Diop de Thiès. 

Dans le communiqué du soir du ministère de la sécurité, on décompte plus de 456 décès liés à cette maudite pandémie de Covid19. 

Nous y reviendrons…

Abd Akila pour oceanguinee.com

Réagir