Selon Bill Gates, le prochain horrible virus pourrait être conçu par des Terroristes

Banniere CBG

“Aussi en lien avec les pandémies se trouve une chose que les gens n’aiment pas trop évoquer et c’est le bioterrorisme”

Lors d’une discussion avec la populaire chaîne de YouTube Veritasium de Derek Muller, Bill Gates, cofondateur et philanthrope de Microsoft, a déclaré que le monde est confronté à deux grandes menaces : le changement climatique et le bioterrorisme.

Bill Gates a prédit que le fait d’investir “très peu dans un système pour arrêter une épidémie” finirait en catastrophe lors d’un TED Talk en 2015, presque cinq ans avant l’actuelle pandémie de coronavirus. “Si quelque chose tue plus de 10 millions de personnes au cours des prochaines décennies, il s’agira très probablement d’un virus hautement infectieux plutôt que d’une guerre”, a déclaré Bill Gates à l’époque.

Il s’est avéré qu’il avait raison. Jusqu’à présent, le coronavirus a fait plus de deux millions de victimes dans le monde.

La prochaine épidémie pourrait être encore plus grave, dit-il – et elle pourrait provenir d’une source essayant intentionnellement de semer la catastrophe.

“Les pandémies sont également liées à quelque chose dont les gens n’aiment pas beaucoup parler, à savoir le bioterrorisme, que quelqu’un qui veut causer des dommages pourrait créer un virus”, a déclaré Bill Gates lors de son interview sur la chaîne Veritasium.

“Cela signifie donc que le risque de se retrouver face à ce genre de situation ne se limite pas aux épidémies d’origine naturelle comme celle que nous connaissons actuellement”, a-t-il ajouté.

Il est inhabituel pour Bill Gates de qualifier spécifiquement le bioterrorisme de menace. Comme il le souligne lui-même, c’est un sujet tabou [bonne formulation] qui n’attire guère l’attention du grand public.

La question a été fortement politisée pendant la pandémie de coronavirus en cours, avec des leaders mondiaux, dont l’ancien président américain Donald Trump, qui ont répandu des théories du complot selon lesquelles le COVID a été conçu dans un laboratoire.

En réalité, de nombreuses preuves montrent que ce n’est pas le cas. Plus récemment, une équipe envoyée par l’Organisation mondiale de la santé en Chine pour trouver la source du virus au début du mois a conclu qu’il était “extrêmement improbable” que le virus puisse s’échapper d’un laboratoire de Wuhan, en Chine.

Mais cela ne signifie pas que la prochaine pandémie ne sera pas causée par un mauvais acteur, a soutenu Bill Gates. En fait, la menace imminente d’une épidémie provoquée intentionnellement ne devrait que renforcer nos engagements à nous préparer à la prochaine grande menace.

Source: Futurism

Réagir