Antonio Souaré moins tendre : ‹‹ les lâches ne passeront pas ››

Banniere CBG

Juste après son atterrissage en Guinée Conakry, le président de la fédération guinéenne du football, Mamadou Antonio Souaré a montré sa colère face aux personnes qu’il traite de lâches dans ses propos. Moins tendre, Souaréba n’a pas hésiter de faire virgule au communiqué du ministère des sports pour s’en prendre carrément a ses adversaires.

« Il n’est pas fait pour tout le monde de diriger le football. C’est une matière qu’il faut connaitre et la maitriser. C’est très bien beau de diffamer, c’est très bien beau de tous les jours, pendant quatre ans envoyer des mails et insulter, mais ne pas oser assumer. C’est ce qui nous a emmenés là. Mais ses lâches-là, j’ai les noms. Je vais les dire à temps opportun », a déclaré l’actuel président de la FEGUIFOOT.

‹‹ Beaucoup m’ont découragé de partir au Tas, j’ai dit que j‘irai pour que devant, le monde entier qu’on soit totalement lavé. Cela nous a même empêcher de faire la campagne. Je crois que ça n’a pas plût à ceux qui ont juré de mettre ce football au sol. Ils ont toujours enterré ce football. Ce sont des mauvaises personnes mais on s’en occupera. De toutes les façons, les lâches ne passeront pas ››, cadence déjà Antonio Souaré.

Devant ses hommes habillés en chemise blanches avec des bavettes collées aux lèvres, le patron de Horoya club, n’a pas aussi hésité de lever le rideau sur la gérance de son ancien prédécesseur, Salifou Camara alias Super v qui est donc vu dans ses propos.

« Depuis que nous sommes aux affaires nous avons assister à toutes les compétitions et à toutes les catégories. Demi-finales ou finals.  Et, la Guinée n’avait pas connu ça pendant 40 ans. Ils ont fait vingt ans ici, au pouvoir, qu’est-ce qu’ils ont fait », pose t-il la question.

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir