La CBG appuie les communautés locales de la zone minière de Boke.

Banniere CBG

La compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) a organisée ce jeudi 26 mars un atelier de clôture de la première phase du projet d’appui aux activités génératrices de revenus en faveur des communautés locales.

Ce projet établi depuis 2017 vise à financer des groupements d’intérêt économiques (GIE) en vue de leurs autonomisation. Présent à la cérémonie, le directeur Général de la CBG, Monsieur Souleymane Traoré, qui après avoir remercié l’assistance, a pose deux questions aux heureux bénéficiaires : << Est-ce que vous direz que cette première phase est une réussite ? Ou plutôt, si c’était à refaire, est ce que vous serez encore partant? >> avant de poursuivre en ces termes :<< A la base, les membres du conseil d’administration de la CBG, porteurs de l’idée qui a conduit au concept du PA-AGR, était de savoir qu’est ce qu’il fallait pour que nos interventions en faveur des communautés locales soient encore plus efficaces et pérennes. L’objectif ultime, sur le long terme, est de faire en sorte que les membres des GEIs puissent, de façon indépendante et autonome,  entreprendre et mettre en oeuvre des projets et des activités de leurs choix, et obtenir les résultats escomptés. 
Cette initiative a permis de soutenir 48 GIE composés d’un total de plus de 1000 membres dont plus de 65℅ de femmes. Pour cette première phase, il a été déboursé un montant d’environ 3,3 millions de dollars américain >>.
Adama Hawa Sow bénéficiaire du projet se réjouie : << depuis qu’on a reçu cet accompagnement, nos conditions de vie se sont considérablent amélioré. On a constaté de véritables changements et on demande à la CBG de continuer ce projet pour nous et encore faire profiter à d’autres personnes >>.
A travers cette initiative, la CBG montre qu’elle fait plus que de la bauxite.

Abdoulaye Souare (envoyé spécial)
Réagir