Négociations sur la réouverture des frontières : Embaló et Macky Sall boudent et s’occupent des vraies affaires de leurs pays ( sources )

Banniere CBG

La relation entre le pays d’Alpha Condé et de son ami Macky Sall du Sénégal, se brise toujours. Alors que les frontières sont fermées entre ces deux pays, ce, malgré cette attaque d’Alpha Condé contre le pays de Macky Sall, le président de la Teranga refuse à son tour les négociations entre lui et son homologue Alpha Condé pour des raisons bien connues.

Les efforts des émissaires de la communauté économique des États d’Afrique de l’ouest ( CEDEAO ) n’ont pas eu la chance de faire bouger les lignes, a-t-on appris. C’est une information que nous avons chercher à escamoter presque sur les légères ruelles d’informations. Selon nos sources, le président sénégalais, Macky Sall, aurait rejeté toute idée de mettre en place les forces de sécurité. Il aurait même indiqué que la Guinée devrait mettre en premier cette initiative en place parce que c’est elle qui a fermé unilatéralement ces frontières devant son pays. La même source revient pour nous dire qu’il aurait souligné qu’il n’est pas encore disposé à discuter sur une quelconque négociation avec la réouverture des frontières entre son pays et celui d’Alpha Condé.

Dans la même logique, une autre source nous révèle que le palais présidentiel et même le diplomate c’est-à-dire, le représentant du Sénégal en Guinée sont en colère contre les accusations du locataire de Sékhoutoureya. Selon elles, Alpha Condé a accuser toute une nation. D’ailleurs, cette question reste suspendue jusqu’à ce que le président Alpha Condé reconnaît ses fautes lourdes et ces accusations qu’ils trouveraient graves contre la nation sénégalaise. Ça veut dire, que le Sénégal n’est pas prêt à négocier avec la Guinée parce que jamais, il n’a fermé jusqu’à présent sa frontière contre la Guinée. Seul le pays de Condé l’a fait. Donc, c’est a Alpha Condé d’ouvrir mais nous, nous ne sommes pas encore prêt pour ça d’abord, nous révèle la même source. 

Il faut donc signaler que même le pays d’Embaló n’est pas prêt à faire machine arrière contre cette décision, que les autorités de Bissau trouvent illogique s’il faut même, déshonorantes d’Alpha Condé. Selon nos sources venues de Bafata, elles auraient même décidées de ne pas se plaindre à cette fermeture et prennent a la légère vu les relations entre Embaló et le président Macky Sall, a-t-on appris.

Si bien nous nous attachons a ses sources, ça veut dire que le Sénégal et la Guinée Bissau n’ont rien contre le pays d’Alpha Condé et n’ont jamais décidé de fermer leurs frontières. Sauf qu’en Guinée, le panier de la ménagère a connu une importante hausse des denrées alimentaires. Ici, c’est cette fermeture des frontières qui cause aujourd’hui l’inflation annoncé par la banque centrale de la république de Guinée, dans une note adressée aux autorités du pays.

À suivre…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir