Sacré Joe Bebeto face à Kassory : ‹‹ M. Le ministre Konkoè ne vient pas dans le conteneur ››

Banniere CBG
C’est un Joe Bebeto très comique avec une voix extraordinaire qui était face à Kassory Fofana. Ce député élu de Dixinn, s’est montré très colérique contre la cherté de la vie du guinéen.
D’un ton hilarant, Joe Bebeto a dénoncé la gestion de Kassory Fofana dans sa commune, Dixinn, où il parle des écoles.
‹‹ Dixinn on a beaucoup d’écoles, mais les enfants ne vont pas à l’ecole parce que les écoles sont dégradées. Y’a pas de toilettes propres, les salles sont sales et y’a pas de bancs. Et, on a appris que le président a donné de l’argent pour les écoles. Il faut que les parents d’élèves donnent 10 mille 20 mille pour ça et payer les bancs. Dieu merci, aujourd’hui, les enseignants viennent massivement en classe. Mais, les enfants n’ont pas courage de venir, parce que c’est sale et c’est pas bien équipé et c’est l’école de l’État c’est pas une école privée M. Le premier ministre ››, déclare le député Bebeto dans un ton comique quand la vidéo se présente.
Rappelant les promesses du locataire du palais de la colombe, cet homme député habillé avec la couleur blanche, drapeau a couvert, n’a pas tardé à parler des prix des denrées alimentaires dans le pays. D’ailleurs, il prend un exemple sur sa femme.
‹‹  vous avez dit que dans deux ans, la Guinée va dépasser la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, nos mamans n’arrivent pas à préparer Makhakoulangni. Le marché coûte énormément cher. Je vous assure la fois dernière, ma femme m’a donné 100 mille. Elle dit comme tu aimes konkoè, toi même va payer toi même. Je suis parti, on me dit qu’un seul konkoè c’est 80 GNF. Comment je vais payé le reste de sauce ? ››, se pose t-il la question.
Et d’enfoncer le clou :  ‹‹ M. Le premier vous avez dit que y’a des problèmes. Les conteneurs, transport coûte cher, je suis d’accord. J’ai fait 36 ans je suis au port et je suis transitaire avant d’être député. Le  »la » crise mondiale a fait, la Chine n’a pas pu préparer les conteneurs vides pendant un an. Cette crise a fait que nous sommes à 15 mille dollars aujourd’hui. Mais, le konkoè ne vient pas dans le conteneur. Et, le Kôbôékôboé ne vient pas dans le conteneur. Gbontoé ne vient pas dans le conteneur. M. Le premier ministre au lieu de subventionner le riz, pourquoi on n’encourage pas les agriculteurs ? ››, a-t-il posé comme autre question.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir