Amara Somparé s’exprime sur le cas Diouldé : ‹‹ on ne peut pas condamner un journaliste en République de Guinée ››

Banniere CBG

Dans le pays d’un homme de droit qui est Alpha Condé sans exemple en matière de droit, le journaliste Amadou Diouldé Diallo est en train de croupir en prison pour ‹‹ offense au chef de l’État ››. Dans son procès ouvert hier au tribunal du première instance de Dixinn, le locataire du ministère de la communication, Amara Somparé a décidé après un mois de sortir de son lit silencieux pour s’exprimer sur cette affaire de notre confrère, Diouldé Diallo qui séjourne en prison. 

Même si il déplore les propos du journaliste historien, Amadou Diouldé Diallo, Amara Somparé a rappelé la loi interdisant la condamnation pénale d’un journaliste en Guinée.

« Je souhaiterai que l’on puisse régler les différends avec les journalistes autrement, que par le recours à l’incarcération ou à la privation de liberté.  La loi sur la liberté de la presse est claire. On ne peut condamner un journaliste en République de Guinée à une peine privative de liberté », a-t-il indiqué sur les ondes de Fim fm dans ‹‹ Mirador ››

Il faut rappeler que le journaliste emprisonné pour  »offense au chef de l’État », Amadou Diouldé Diallo, s’est retourné en prison et le procureur, Sidy Souleymane N’diaye demande une condamnation du journaliste sur le paiement de 5 millions de GNF.

Abd Akila pour Oceanguinee.com 

Réagir