FEGUIFOOT : une autre complication pour Mamadou Antonio Souaré après la demande de la FIFA

Banniere CBG

Le malheur du candidat sortant, Mamadou Antonio Souaré est loin de connaître la fin du game. Bien après la lettre de la FIFA adressée aux autorités de la FEGUIFOOT, la commission d’éthique de la fédération guinéenne de football se retire des élections suite à la correspondance de la FIFA en date du 17 Avril envoyée au secrétaire général de l’instance dirigeante de notre football ( FEGUIFOOT ).

La structure gérée par Amadou Tham Camara a annulé toutes les enquêtes menées sur toutes les candidatures pour la recevabilité au prochain congrès électif de la Feguifoot prévu le 14 mai prochain à Conakry.

C’est dans la même logique, que Tam Camara a relancé une nouvelle procédure d’examen des candidatures et cède dans la foulée sa fonction d’examinateur des dossiers de candidature comme exigée par la FIFA a la commission électorale.

Dans une lettre de réponse datée de la soirée d’hier, le patron de la commission d’éthique demande à ‹‹ considérer comme nuls et de nul effets les résultats de l’enquête d’habilitation menée par la Commission d’éthique sur  toutes les candidatures ». 

Maintenant, l’avenir du football guinéen se trouve entre les mains de la commission électorale a qui la FIFA exige le respect de l’article 33 paragraphe 4 des statuts et Règlements de la FGF.

C’est bien vu la gravité des choses. Pourtant, la FIFA a fait remarquer aux autorités que M. Antonio Souaré est sous le coup d’un jugement pour violation du code d’éthique de la FIFA. Elle a même invité la commission électorale a réexaminer la candidature su président sortant, Mamadou Antonio sur la base des critères d’éligibilités de statuts et d’évènements de la FGF.

À suivre…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir