Guinée : Aboubacar Sylla éjecté au poste de porte-parole au sein du gouvernement d’Alpha Condé ‹‹ source )

Banniere CBG

C’est un malheur gouvernemental pour ne pas dire la fin du règne pour l’ancien opposant au sein du gouvernement. C’est bien en conseil de ministres que l’annonce a été faite. « le Premier Ministre qui a annoncé aux membres du Conseil les conclusions de sa concertation avec le Ministre d’Etat, Aboubacar Sylla, qui après trois années d’exercice du porte-parole du Gouvernement, convient avec lui que cette tâche soit exercée par un autre Ministre, la charge de coordination du secteur éducatif en termes de réformes hardies venant de lui être confiée par Monsieur le Président de la République et le Premier Ministre. Ainsi, après consultation du chef de l’Etat, une désignation d’un nouveau porte-parole interviendra dans les meilleurs délais ».

Dans ce texte selon nos confrères de guineematin, Aboubacar Sylla a lui-même présenté à l’opinion publique, ce qui nous fait comprendre qu’il a été renvoyé ! Si l’on se réfère à ce texte, on pourrait lire par exemple que le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, a démontré a Aboubacar Sylla qu’il n’a rien apporté en tant que premier ministre, chef du gouvernement depuis trois ans. Le Gouvernement ayant besoin d’un porte-parole alerte, efficace et prompt à répondre aux innombrables critiques, il ne peut plus « confisquer » cette fonction qu’il n’exerce que rarement. Le Gouvernement a donc décidé de se passer de lui. Il est alors éjecté, avant même de trouver son remplaçant. Et, lors du conseil des ministre de ce jeudi, 22 avril 2021, le président Alpha Condé a « validé » le renvoie de l’ancien porte parole de l’opposition, qu’on peut intituler « pour inefficacité et improductivité », renseigne la même source chez nos confrères.

Ainsi, après avoir perdu le très juteux département des Transports, Aboubacar Sylla perd aujourd’hui le titre qui semblait lui donner un semblant d’influence au sein du Gouvernement. Il se disait bien que les clans qui entourent le président Condé ne se font aucun cadeau. Mais, est-ce le début de la descente aux enfers pour Aboubacar Sylla ? Wait and see !

En attendant, la course est ouverte pour ce nouveau « poste vacant » au sein du Gouvernement, que gère Alpha Condé, champion de la quatrième République.

À suivre…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir