Mort du Maréchal Idriss Deby : Je conseille au président Alpha Condé de tirer ces leçons… (Mamadou Sylla)

Banniere CBG

À travers sa page Facebook, le chef de fil de l’opposition parlementaire, El Hadj Mamadou Sylla, chef de file de l’opposition, dans un direct qu’il a posté, hier vendredi 23 avril, s’est adressé au président Alpha Condé qui se trouvait au Tchad pour les obsèques de son ami, le Maréchal président feu Idriss Deby, tué en début de semaine.
Dans cette vidéo, Mamadou Sylla rappel à Alpha Conde, qu’il n’est pas éternel et que la mort de Deby devrait lui servir de leçon.
Lisons – le :

«Le président tchadien est enterré aujourd’hui sans problème et le relais est là. Mais si le président Alpha Condé ne s’ouvre pas aux autres, il y a la vie et la mort qui arrivent. Il faut que la mort de son ami soit une grande leçon pour lui. Qu’il puisse s’ouvrir, tendre la main aux gens et avoir confiance aux guinéens. Parce que lui seul ne peut pas travailler à la place des guinéens. Aujourd’hui, il n’est pas le chef d’un parti politique mais chef de l’Etat. Parce que j’ai comme l’impression qu’il pense toujours être dans l’opposition… il faut qu’il soit un grand homme d’Etat pour que demain, quand il ne sera plus là, ou il ne vit plus, qu’on dise qu’il était un grand chef d’Etat…c’est Dieu qui est plus fort… On disait Idriss Deby avait une armée puissante, il est parti bêtement sinon on disait qu’il est fort et aujourd’hui il et où ? Enterré. C’est pourquoi, je conseille au président Alpha Condé de tirer ces leçons et dire que tôt ou tard quelqu’un va le remplacer un jour, qu’il soit vivant ou mort. Mais s’il dit qui quiconque est contre lui ou veut le remplacer au pouvoir, s’il dit qu’il veut tuer tous ces gens-là, un jour c’est Dieu qui va l’amener et quelqu’un va rester à sa place et ça c’est obligatoire».

Mahfouz Bah

 

Aïssata Barry

Réagir