Fête de l’Aid El Fitr : Kamsar se trouve dans une manque cruelle de viande.

Banniere CBG

 

Les musulmans guinéens à l’instar de la plupart de ceux du monde célèbrent demain jeudi la fête de l’aid el kebir. Cette fête qui marque la fin d’un mois de jeûne musulman, un mois dans lequel les musulmans se sont consacrés à plus de prières, d’implorations et de pardon en vers Allah , Créateur de l’univers. Par ailleurs, tous les musulmans accourent vers les boucheries pour s’offrir un peu de viande à fin d’avoir un plat « honorable » ce jour.
Sauf qu’à kamsar, face à la demande exponentielle, la viande de bœuf se fait non  seulement rare mais très chère.  Un kilos  se négocie à 55.000 et plus. Face à cette situation beaucoup se rabattent sur le poisson et le poulet.  Là aussi ce n’est pas chose aisée car un poulet est vendu à 70.000GNF au marché Sahara.
Rencontré au marché, cette dame s’alarme, “ nous souffrons. Tout est chère. C’est comme si on était pas dans un pays. Chacun fait ce qu’il veut. L’argent que j’ai emmené ne me suffira à presque rien.”
A noter qu’en début de mois, les prix ont monté de façon exponentielle parfois même sans raison avouée, même si certains observateurs pointent le doigt sur les autorités portuaires qui selon eux ont augmenté les dédouanement des marchandises.

Abdoulaye Souare
Réagir