Visite du chef de file de l’opposition :  » Les activités que nous menons, doivent contribuer à renforcer la solidarité, entre toutes les filles et fils de ce pays… » Cellou Baldé

Banniere CBG

Recevant le chef de file de l’opposition, Cellou Baldé, ancien député uninominal de Labe, après avoir remercié Mamadou Sylla et sa suite dira ce qui suit :

« Vous (Mamadou Sylla) êtes inscrit dans une logique qu’il n’y ait pas de prisonniers politiques, parce que dans notre pays, on n’en a pas besoin.»

Avant d’ajouter : « la Guinée est une et indivisible. Les Guinéens doivent vivre en harmonie, en paix, dans une confraternité. Les activités que nous menons, qui sont des activités nobles, doivent contribuer à renforcer la solidarité, la fraternité entre toutes les filles et fils de ce pays…Ce que nous avons fait et ce que nous sommes en train de faire, c’est de renforcer les acquis démocratiques et l’État de droit dans notre pays…Comme vous l’avez dit, il n’y a pas qu’un seul parti, il n’y a pas qu’un seul courant. Donc, au moment où il y a une pluralité des partis politiques et des courants, il y aura forcément de la contradiction, il y aura forcément de l’adversité mais pas de l’animosité…Nous considérons que nous étions injustement arrêtés et détenus. Et donc avoir ce genre de soutien, avoir en tout cas cette compassion-là, nous réconfortait au fond de nos cachots. Parce que ce dont un prisonnier politique a peur, c’est d’être oublié, qu’on ne parle pas de toi, que tu restes là pour toi seul, alors que tu es là pour une cause et pour une conviction. Nous vous remercions infiniment par rapport à ça et nous vous resterons reconnaissant. Nous vous exhortons dans cet élan parce que nous avons d’autres compatriotes en prison. Nous avons Étienne et Cie et d’autres compatriotes anonymes ». A-t-il laissé entendre.

 

Hassane Diallo

Réagir