Après les ONU, la France, la CEDEAO et l’UA, les États-Unis condamnent le Coup d’État en Guinée

Banniere CBG

Les discours de condamnation se suivent.

Après les ONU, la France, la CEDEAO et l’Union Africaine, c’est sont les États-Unis qui ont condamné, le de coup d’État menée en Guinée, par les forces spéciales,  avec à leur tête,  le Colonel Mamady Doumbouya

Dans un communiqué, les USA ont annoncé que la violence et les mesures extraconstitutionnelles ne feraient qu’éroder les perspectives de paix, de stabilité et de prospérité de la Guinée.

« Les États-Unis condamnent les événements qui se sont déroulés à Conakry », était-il dit dans le communiqué. « Ces actes pourraient limiter la capacité des États-Unis et des autres partenaires internationaux de la Guinée à soutenir le pays alors qu’il se trouve sur la voie de l’unité nationale et cherche à offrir un avenir meilleur au peuple guinéen ». Ont-ils écrit. 

 

Alas Toure

Réagir