Conakry : je me mets à genoux pour que le commandant AOB soit libéré (Me Béa)

Banniere CBG

Alpha Oumar Boffa , alias AOB, ancien aide de camp de feu Général Lansana Conté a subi une double intervention chirurgicale et serait menacé de cécité a alerté son avocat rapporte nos confrèresde mosaiqueguinee.com. Me Salifou Beavogui qui rappelle que la décision condamnant son client a été cassée et annulée par la cour suprême, plaide pour sa libération afin de recevoir des soins de santé appropriés.

Lisons le chez nos confrères :

« Je suis très très inquiet parce qu’il continue à rester en prison alors qu’il n’y a plus de dossier contre lui depuis plus de 3 à 4 ans, la cour suprême a cassé et annulé sa condamnation, donc il n’y a plus de raison qu’on le garde en prison. Une fois de plus, je sollicite vraiment sa remise en liberté. Je prie Monsieur le président de la république, le président du CNRD, le chef de l’État, le commandant en chef des forces, les mains au dos, je me mets à genoux pour que le commandant soit libéré. Il vient de subir une double intervention à l’hôpital. Il est très proche de la cécité. Il est sorti vendredi ou samedi mais son état de santé s’est détérioré, son état est alarmant. Je prie que cet appel soit entendu, qu’on le pardonne. Je demande aux organisations de défense des droits de l’homme de s’impliquer et de m’aider afin qu’il soit libéré. Sa libération ne représente aucun danger », a plaidé Me Salifou Beavogui.

 

Hassane Diallo

Réagir