Se plaignant de sa condition, il se met en vente, la police l’arrête

La police islamique de l’État de Kano, connue sous le nom de Hisbah, arrête Aliyu Na Idris, 26 ans, qui a fait la une des réseaux sociaux le week-end dernier pour s’être mis en vente en raison de sa « pauvreté ».

Le commandant de Hisbah, Harun Ibn Sina, confirme l’arrestation à la BBC, ajoutant que les actions d’Aliyu Na Idris sont interdites.

« Oui nous l’avons arrêté mardi et il a passé la nuit avec nous, ce qu’il a fait est interdit dans l’Islam, vous ne pouvez pas essayer de vous vendre, peu importe votre condition ou votre situation. »

Le tailleur arrêté, qui avait parlé à des journalistes locaux avant son arrestation, dit qu’il était dans un énorme gouffre financier, d’où sa décision de mettre une étiquette de prix de 20 millions de naira (49 000 $ ) sur sa personne en promettant de servir de tout cœur son acheteur.

« J’ai l’intention de donner à mes parents 10 millions de naira (24 000 $) lorsque je trouverai un acheteur, de payer cinq millions de naira (12 000 $) d’impôts au gouvernement, de donner deux millions de naira (5 000 $) à quiconque m’a aidé à trouver un acheteur et de garder le reste pour mon entretien quotidien « , dit Aliyu aux journalistes à Kano avant son arrestation.

Avec BBC

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com