Massacres en Birmanie: «C’est donc une guerre contre tout le peuple»

Par rfi.fr

Le 24 décembre dernier en Birmanie, un nouveau massacre choquait la communauté internationale. Trente-cinq personnes – dont des femmes et des enfants – étaient retrouvées tuées et brûlées dans des véhicules calcinés. Pour Tom Andrews, le rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’Homme en Birmanie, l’armée met en œuvre une stratégie organisée qui vise à mater la rébellion.

Tom Andrews : Cela fait partie d’une stratégie de la terre brûlée. La junte a attaqué des innocents. Nous les avons vus avoir recours à des tirs d’artillerie contre des villages entiers. Nous avons vu des avions de chasse viser des maisons, des hélicoptères massacrer des villageois en tirant sans discrimination.

Tout individu suspecté de collaborer avec l’opposition à la junte militaire est considéré comme l’ennemi et est attaqué. Le terrifiant message envoyé à la population birmane est que personne ne sera épargné s’il s’oppose à la junte militaire.

Lire la suite ici

 

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com