Déclaration surprenante du cardinal Robert Sarah : Que faut-il en dire ? (Par Mandian Sidibe)

LA SAGESSE ET L’HUMILITÉ LÉGENDAIRES DU COLONEL-PRÉSIDENT LUI IMPOSENT LE SILENCE FACE À CETTE SORTIE INOPPORTUNE DU CARDINAL

La récente declaration du Cardinal Robert Sarah a créé une onde de choc. Des débats passionnés alimentent les kiosques et milieux intellectuels du pays. La raison est simple: la lecture de cette sortie varie d’un Guinéen à l’autre. Mais un dénominateur commun se dégage de cette affaire: la controverse que crée la lettre. Pour beaucoup de citoyens, le Cardinal a raté une occasion de participer aux efforts de réconciliation nationale: « ses propos divisent au lieu de rassembler », précise un compatriote.

Tout d’abord les cases de la belle-vue: elles n’ont jamais été une propriété du Vatican. La présence du séminaire à coté de ces cases n’explique rien. En effet, ce domaine qui est un ancien dépotoir a été racheté par le jeune Sékou Touré, membre d’alors de l’Assemblée Territoriale.

Si aujourd’hui le Président de la Transition restitue ce domaine à la famille Touré, ce n’est que justice.
A cause de cette sortie totalement ratée, le Cardinal alimente hélas des débats sur le clergé et ses méfaits, notamment les affaires de pédophilie qui ont éclaboussé l’Eglise Catholique et l’implication du Vatican dans la justification de la colonisation.

Ensuite l’aéroport de Conakry. Il n’y a pas lieu de polémiquer là-dessus. En Côte d’Ivoire, au Sénégal et dans beaucoup d’autres pays africains et du monde, l’aéroport porte le nom du premier Président. Sans que cela suscite des contradictions aussi manifestes dans ces pays. Pourquoi lancer des piques et ouvrir des débats d’un autre âge lorsque la même décision est prise en Guinée ?

Le Président Ahmed Sékou Touré n’est pas un tout positif. Mais il reste et demeure le père de l’indépendance guinéenne. Et à ce titre, il n’est pas exclu qu’un monument porte son nom.

ENTRE LE CARDINAL ET LE COLONEL, LA COMMUNICATION AURAIT DÛ ÊTRE DIRECTE

La sortie du Cardinal n’est pas opportune. Ce n’était ni le moment, ni la voie à suivre. Quoi que le Président de la Transition pose des actes unanimement salués, le tissu social reste éminemment fragile. Une voix aussi respectée que celle du Cardinal aurait dû se faire entendre pour taire la division et non l’exacerber. Et s’il avait des critiques personnelles à l’endroit du Chef de l’État, c’est à lui qu’il fallait directement les exprimer, en toute discrétion. D’autant plus que, selon des sources concordantes, le Colonel Mamadi Doumbouya a toujours martelé son profond respect et toute son admiration pour le Cardinal. Il l’aurait même identifié pour conduire le CNT. Une conversation franche et directe aurait été très productive.

Au regard de sa sagesse habituelle, le Colonel Doumbouya ne fera sûrement pas de commentaire au sujet de cette sortie du Cardinal Robert Sarah. Le peuple a l’air de s’en charger. Nous y reviendrons

Mandian SIDIBE
Journaliste, Directeur Général de l’Office Guinéen de Publicité

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com