Si le CNRD est composé uniquement des colonels Mamadi Doumbouya, Amara Camara, Balla Samoura, Aminata Diallo, …, les guinéens doivent le savoir (Me Traoré)

Selon les dispositions de l’article 36 de la Charte de la Transition, les organes de la Transition sont : le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), le Président de la Transition, le Gouvernement de Transition et le Conseil National de Transition (CNT).

Les personnalités qui exercent les fonctions de Président de la Transition, de membres du Gouvernement de la Transition et de membres du Conseil National de Transition sont identifiées.

La question logique qui vient à l’esprit est de savoir pourquoi il n’existe pas une liste de membres du CNRD. Dire tout simplement que le CNRD est composé des éléments des forces de défense et de sécurité de la République de Guinée (armée, gendarmerie, police, protection civile, douane et conservateurs de la nature), n’est pas suffisant et peut même susciter des questions légitimes de la part des citoyens. Il est nécessaire que le CNRD soit entièrement identifiable. Le souci qui anime la junte militaire de faire en sorte que chacune des composantes des FDS soit partie prenante à la conduite de la Transition et donc de n’exclure aucune de ses composantes est très salutaire pour bien des raisons. Mais ce souci peut bien être pris en compte en demandant à l’armée, à la gendarmerie, à la police, à la protection civile, à la douane et aux conservateurs de la nature de fournir une liste d’éléments devant siéger en leurs noms au sein du CNRD.

Il est inimaginable que les groupes qui composent les FDS soient incapables de se mettre d’accord sur des noms de femmes et d’hommes capables de les représenter dans le CNRD. Si on a fait aux partis politiques le reproche de n’avoir pas pu s’entendre sur la liste de leurs représentants au CNT, les FDS devraient être à l’abri de ce genre de reproches. C’est un bloc monolithique ; c’est en tout cas l’image qu’elles présentent au public.

Il est d’autant plus important de connaître la liste des membres du CNRD qu’il est, aux termes de l’article 37 de la Charte de la Transition, « l’organe central de définition et d’orientation stratégique de la politique économique, sociale, culturelle et de développement du pays ». Et ceux qui parlent au nom du CNRD commencent à intervenir, par voie de communiqués, sur des sujets très importants.

Si le CNRD est composé uniquement des colonels Mamadi Doumbouya, Amara Camara, Balla Samoura, Aminata Diallo, Abdoulaye Keita et Sadiba Koulibaly, les guinéens doivent le savoir.

Et s’il s’agit de tous ces hommes et femmes en uniforme masqués qui entourent le Colonel Aminata Diallo ou se placent derrière elle pendant qu’elle lit les communiqués, les guinéens doivent le savoir aussi.

Si les membres du CNRD ne sont pas identifiés, le CNT devra en faire une obligation dans la Charte de la Transition en révisant celle-ci.

L’autre amendement que le CNRD devra apporter à la Charte de la Transition sera d’y introduire une disposition rendant obligatoire la vérification des biens. C’est une nécessité absolue puisque cette Charte cite la probité parmi les valeurs et principes qui doivent « guider la transition, ses organes et l’ensemble des personnalités appelées à la conduire… ».

Me Mohamed Traoré

Conseiller National

Réagir