Burkina Fasso: Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a été investi  président par le Conseil constitutionnel

La transition burkinabè s’accelère et pose des impactes pour le moment appreciés par l’opinion nationale et internationale. Au delà de tout les actes posés, ce jour mercredi 16 fevrier, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a été investi  président du Burkina Faso par le Conseil constitutionnel, soit trois semaines après avoir pris le pouvoir par un coup d’Etat.

Devant ce conseil, il a juré d’assumer les fonctions du président de la République dans l’interêt de son peuple. « Je jure devant le peuple burkinabè (…) de préserver, de respecter, de faire respecter et de défendre la Constitution, l’acte fondamental et les lois » du Burkina, a déclaré M. Damiba en prêtant serment devant le Conseil, lors d’une cérémonie retransmise par la télévision nationale.

Il était vêtu d’un treillis militaire ceint d’une écharppe aux couleurs du Burkina, la tête coiffée d’un béret rouge.

 

Il faut rappeler qu’aucun représentant étranger n’a assisté à cette cérémonie de prestation de serment qui s’est dailleurs tenue dans une petite salle du Conseil constitutionnel où seule la presse officielle a été admise. Une prestation tenue loin de tout bruit folklorique ou politique.

Réagir