Guerre en Ukraine: l’UA dénonce le traitement raciste dont sont victimes les Africains

La guerre en Ukraine et le calvaire pour les Africains fuyant les combats. Les témoignages se multiplient montrant des gens maltraités par des agents de sécurité, notamment empêchés de prendre place dans les trains ou des bus rejoignant les frontières. D’autres Africains se voient bloqués, au passage de frontière, surtout avec la Pologne. Ce lundi, l’Union africaine (UA) a décidé de réagir officiellement.

L’UA se dit «particulièrement préoccupée» concernant les Africains qui «se verraient refuser le droit de traverser la frontière hors de l’Ukraine».

Macky Sall, président du Sénégal et de l’UA ainsi que Moussa Faki, président de la Commission, rappellent ensemble que «toute personne a le droit de franchir les frontières pendant un conflit et devait bénéficier des mêmes droits quelle que soit sa nationalité ou son identité raciale».

Des références aux multiples images, témoignages montrant des dizaines d’Africains bloqués à la frontière, notamment avec la Pologne, alors que les autres sont autorisés à passer. L’Union africaine parle d’un «traitement différent inacceptable», «choquant», «raciste», qui violerait le droit international. Macky Sall et Moussa Faki demandent donc à tous les États de faire preuve d’empathie et du même soutien, peu importe la race.

RFI

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com